Le genre

Aux côtés des acteurs de la recherche, l’Agence nationale de la recherche (ANR) s’engage à contribuer au développement d’une politique qui vise à réduire les inégalités entre les femmes et les hommes dans l’enseignement supérieur et la recherche (ESR). L’Agence mène plusieurs actions afin d’éviter les biais potentiels de genre dans l’évaluation des projets, contribuer à l’évolution de la culture scientifique vers une prise en compte systématique de la dimension sexe et/ou genre dans les travaux de recherche et dans l’évaluation, et pour valoriser la place et le rôle des femmes en science.

Un plan d’action pour l’égalité femmes-hommes

L’ANR a mis en place un plan d’action dédié afin d’inscrire durablement son engagement pour l’égalité femmes-hommes dans la culture même de l’Agence, et de renforcer ses actions pour l’égalité professionnelle et la prise en compte de la dimension sexe et/ou genre dans la recherche. Il identifie plusieurs actions à mener sur la période 2020-2023, relatifs à la culture et l’organisation de l’ANR, sa politique de ressources humaines et le financement de la recherche. Ce plan d’action a été élaboré dans le cadre du projet européen Gender-SMART dont l’ANR est membre.

Téléchargez le Plan d'action pour l’égalité femmes-hommes et la prise en compte du genre

L’ANR a également inscrit dès 2017 son engagement pour l’égalité femmes-hommes dans son Plan d’action général, ainsi que le principe fondamental d’égalité dans sa charte de déontologie et d’intégrité scientifique révisée en 2018.

Analyses, parité et formations pour réduire les biais potentiels de genre dans les processus d’évaluation

Afin d’identifier des axes d’action pour réduire les inégalités femmes-hommes dans l’ESR, l’ANR mène depuis 2017 des analyses statistiques à partir des données de ses appels à projets, notamment l’Appel à projets générique (AAPG) principal appel de l’Agence. Elles permettent de repérer d’éventuels biais de genre dans l’évaluation et témoignent notamment de l’évolution des pratiques en termes de réponse à un appel à projets.
Les analyses menées sur les projets déposés et sélectionnés dans le cadre de l’AAPG 2015-2020 soulignent que la part des projets déposés portés par des femmes correspond à la part des femmes dans l’ESR. Elles révèlent également une augmentation des projets déposés portés par des femmes (+ 5 points entre 2015 et 2020) avec 2 021 projets déposés en 2015 versus 2 257 projets en 2020. Cette augmentation se retrouve dans chacun des instruments de l’AAPG, et est plus importante pour l’instrument « Jeunes Chercheurs, Jeunes Chercheuses » JCJC (+6 points).

Consultez toutes les analyses femmes et hommes de science dans l’AAPG

Téléchargez l’analyse femmes et hommes de science dans l’AAPG 2015-2020

Téléchargez l'analyse « Femmes/Hommes de l’appel à projets Flash COVID-19 »

En parallèle de la production d’analyses, l’ANR veille à ce que la parité dans les comités d’évaluation scientifiques (CES) soit recherchée, ce qui constitue dans la littérature scientifique la première des recommandations afin de réduire les biais potentiels de genre. Le respect de la parité est de plus nécessaire pour garantir un accès égal aux avantages professionnels liés à la participation à un comité.

La parité n’étant cependant pas une condition suffisante pour réduire les potentiels biais de genre, l’ANR a mis en place un processus de formation et de sensibilisation des présidentes-référentes et présidents-référents de comités sur la question du genre dans les biais de sélection. Il s’agit de garantir une équité de traitement entre les projets, qu’ils soient portés par des femmes ou des hommes.

Contribuer à l’évolution de la culture scientifique

Au-delà de ces actions, l’ANR incite les communautés scientifiques à systématiquement considérer la dimension sexe et/ou genre dans leurs recherches, quel que soit le domaine, pour une production des connaissances de qualité.

FAQ

Notions

Le « sexe » est déterminé par un ensemble de caractéristiques biologiques (chromosomes, gènes, hormones, anatomie de l’appareil génital) chez les humains et les animaux. Le sexe est décrit en termes binaires « femme » et « homme » alors même que les attributs le définissant ainsi que leur expression peuvent présenter de multiples variations.

Le « genre » renvoie à la construction sociale et culturelle des manières d’être, d’agir, d’interagir, de percevoir autrui et qui organise la répartition du pouvoir et des ressources entre les individus. Ce concept permet notamment de remettre en cause l’idée de différences naturelles fondées sur le sexe biologique. Il peut être utilisé comme outil d’analyse dans l’ensemble des champs disciplinaires, afin d’identifier des biais de genre inconscients.

De plus, afin d’encourager les jeunes femmes à investir pleinement les sciences, notamment les domaines dans lesquelles elles sont minoritaires, l’ANR s’engage à valoriser les parcours de coordinatrices de projets, de présidentes-référentes et de membres de comité.

Découvrez les portraits vidéos de femmes de science

Une coordination des actions à l’échelle nationale et européenne

L’ANR travaille de concert avec les opérateurs de recherche et les agences de financement afin de mener à bien ses actions. Au niveau national, l’ANR est membre du groupe de travail sur les freins dans la carrière des femmes dans l’ESR.

Au niveau européen, elle est partenaire du projet H2020 Gender-SMART (2019-2022) qui, coordonné par le Cirad, regroupe 9 partenaires pour implémenter des plans d’action genre dans les organismes partenaires du projet et produire des outils pédagogiques destinés aux acteurs institutionnels de la recherche.

L’ANR est également partenaire de l’ERA-NET GENDER-NET Plus, programme de recherche collaborative qui rassemble des agences de financement de 13 pays et vise à promouvoir l'égalité de genre via un changement institutionnel, ainsi que la prise en compte du genre dans les travaux de recherche. Enfin, en tant que membre de Science Europe, l’ANR participe au groupe de travail « Genre et Diversité » et a contribué à l’élaboration d’un guide destiné à améliorer l’égalité femmes-hommes dans le monde de la recherche.

Télécharger le guide

En savoir plus :

L’ANR déploie un plan d’action pour l’égalité femmes-hommes et la prise en compte du genre

Analyse femmes - hommes dans l'AAPG : entretien avec Laurence Guyard, référente Genre à l'ANR

Analyse « Femmes et hommes de science dans l’appel à projets générique de l’ANR de 2014 à 2016 »

Vidéos. Portraits de femmes de science

Publication : "Supporting Women in Research" Policies, Programs and Initiatives Undertaken by Public Research Funding Agencies, Global Research Council (GRC), avril 2019

Le site internet du projet Gender-Smart

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter