Actu
20/07/2020

L’ANR déploie un plan d’action pour l’égalité femmes-hommes et la prise en compte du genre

L’Agence nationale de la recherche (ANR) met en place un plan d’action afin d’inscrire durablement l’égalité entre les femmes et les hommes dans la culture de l’Agence, et de renforcer ses actions pour l’égalité professionnelle et la prise en compte de la dimension sexe et/ou genre dans la recherche. Elaboré dans le cadre du projet européen Gender-SMART il identifie plusieurs actions à mener sur la période 2020-2023, relatifs à la culture et l’organisation de l’ANR, sa politique de ressources humaines et le financement de la recherche.

Ce plan d’action s’inscrit dans le contexte de la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019, et dans la continuité des engagements pris par l’ANR dès 2017 en faveur de l’égalité femmes-hommes. L’Agence mène plusieurs actions pour renforcer la parité dans les comités d’évaluation, éviter les biais de genre dans l’évaluation et la sélection des projets notamment par la sensibilisation et la formation des présidentes et présidents de comité, contribuer à faire évoluer la culture scientifique vers une prise en compte systématique de la dimension sexe et/ou genre dans les projets de recherche et dans l’évaluation, et pour promouvoir la place et le rôle des femmes en science.

Pour être en cohérence avec les organismes de recherche et de financement européens, et se doter d’outils pédagogiques destinés aux acteurs institutionnels de la recherche, l’ANR est membre du projet Gender-SMART (2019-2022), coordonné par le Cirad, qui regroupe 9 partenaires et vise à implémenter des plans d’action genre dans les organismes. L’Agence a ainsi bénéficié d’un cadre de collaboration dédié et d’un accompagnement éclairé pour élaborer son plan d’action égalité professionnelle à partir d’un état des lieux réalisé en 2019. Il est structuré autour des trois axes présentés ci-dessous.  

Culture et organisation

Dans la perspective d’inscrire durablement l’égalité dans la culture et l’organisation de l’Agence, l’adhésion et le soutien des instances de gouvernance, des représentants du personnel et de l’ensemble des agents est essentiel. Des actions d’information et de communication, notamment sur les valeurs de l’ANR, seront ainsi mises en œuvre pour favoriser le partage de ce principe fondamental. 

Si l’état des lieux ne révèle pas de fortes inégalités de traitement entre les femmes et les hommes au niveau du personnel ou de l’évaluation des projets, il souligne cependant la nécessité de poursuivre le travail d’identification des inégalités éventuelles. L’Agence prévoit de mener un travail de collecte de données, d’analyse, et des actions de sensibilisation et de formation du personnel et des évaluateurs sur les notions, les stéréotypes et les biais inconscients de genre, à travers des témoignages par exemple.

Ressources humaines

Le plan d’action doit également permettre à l’ANR de renforcer sa politique de ressources humaines en faveur de l’égalité professionnelle. Au niveau du processus de recrutement, elle s’attachera par exemple à diversifier les réseaux de diffusion des offres et à valoriser les parcours professionnels de femmes occupant des postes à haute responsabilité. En matière de rémunération, elle poursuivra notamment les analyses pour identifier les éventuels écarts entre femmes et hommes, bien que l’état des lieux n’ait pas révélé d’écarts importants.

L’ANR a par ailleurs mis en place le temps partiel et le télétravail pour faciliter la conciliation entre vie privée et vie professionnelle. Elle analysera l’impact de ces deux dispositifs sur les trajectoires professionnelles des agents, et réalisera une charte de bonne conduite favorisant cet équilibre.

Concernant la gestion des carrières, l’Agence a signé en 2016 des accords relatifs à la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC), dont trois des volets sont dédiés à l’accompagnement des femmes vers l’accès à des postes à responsabilité. L’enjeu est de parvenir à une meilleure représentation des collaboratrices à tous les niveaux de responsabilité à l’Agence, et d’accompagner les femmes dans leur progression de carrière. L’ANR prévoit de poursuivre ses actions par l’accompagnement du retour des congés liés à la parentalité et par la mise en place d’un dispositif de tutorat interne et/ou de mentorat externe par exemple. Enfin, une attention particulière sera portée à la prévention/gestion du sexisme et harcèlement sexuel au travail, notamment par la conduite et l’analyse d’enquêtes.

Financement de la recherche

L’ANR a également à cœur de contribuer à la réduction des biais de genre dans le processus d’évaluation des projets de recherche et dans la production des savoirs. L’ANR veillera à ce que ses appels à projets s’adressent aussi bien aux femmes qu’aux hommes, et intégrera la dimension sexe et/ou genre dans la description des axes scientifiques concernés des appels. Elle mènera des actions de sensibilisation auprès des communautés scientifiques sur les enjeux de la prise en compte de la dimension sexe et/ou genre dans les projets de recherche. Enfin, elle veillera à la parité dans les comités, poursuivra et affinera l’analyse des données relatives à la sélection des projets, et s’attachera à l’élaboration d’indicateurs d’impact du financement sur la production scientifique notamment.   

Ce plan d’action formalise ainsi certaines actions initiées par l’ANR et envisage de nouveaux leviers pour mieux identifier, mesurer, et réduire les inégalités et les biais potentiels de genre. Des évaluations semestrielles seront réalisées sur la période 2020-2023 pour suivre l’état d’avancement des actions inscrites, et assurer le bon déploiement du plan d’action égalité professionnelle.

Téléchargez le Plan d’action pour l’égalité femmes-hommes et la prise en compte du genre 2020 – 2023

En savoir plus :

Les engagements de l’ANR en faveur de l’égalité femmes-hommes

Analyses femmes - hommes dans l'AAPG : entretien avec Laurence Guyard, référente Genre à l’ANR

Le site du projet Gender-SMART

Vidéos. Portraits de femmes de science