Décarbonation de l’industrie (SPLEEN)

Le Programme et Equipements Prioritaires de Recherche (PEPR) "Décarbonation de l’industrie" (SPLEEN) s'inscrit dans la stratégie nationale d’accélération France 2030 « Décarbonation de l’industrie » et vise à préparer une offre technologique et des solutions en rupture qui contribueront à la tenue des engagements climatiques de la France à l’horizon 2050 et à renforcer la souveraineté nationale sur les technologies dédiées à la décarbonation.

Stratégie nationale : Décarbonation de l'industrie (gouvernement.fr)

Budget alloué : 70 M€ alloués sur une durée de 6 ans

Appel à manifestation d’intérêt (30/04 - 30/05 2024)

Appel à projets clos : https://anr.fr/fr/detail/call/pepr-spleen-pour-la-decarbonation-de-lindustrie-appel-a-projets-2024/

Pilotes du programme :
  

Direction de programme :

  • Fabrice Lemoine, CNRS, Professeur des Universités
  • António Pires da Cruz, IFPEN, Responsable de Programme

Site web du programme : https://www.pepr-spleen.fr

 

La recherche et développement (R&D) a un rôle majeur à jouer pour soutenir la décarbonation de l’industrie française et le développement de filières industrielles nationales de solutions de décarbonation. C’est un enjeu fondamental puisque l’industrie est responsable d’environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur le territoire national. La Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) vise un objectif de réduction des émissions de GES de 35 % d’ici 2030 et de 81 % d’ici 2050 par rapport à 2015 pour l’industrie.

Le PEPR SPLEEN a comme objectif la mise en œuvre d’un programme de recherche structurant, visant à la transformation des procédés industriels pour les rendre moins émetteurs de gaz à effet de serre. Il a vocation à encourager et à soutenir des activités de recherche amont, dans la gamme TRL 1-4, répondant aux priorités définies dans le cadre de la stratégie nationale d’accélération « décarbonation de l’industrie » de France 2030. Son pilotage est assuré par le CNRS (représenté par Fabrice Lemoine, Professeur à l’Université de Lorraine) et par IFPEN (représenté par António Pires da Cruz, responsable de programme à IFPEN).

Le programme vise à mobiliser et à fédérer la communauté scientifique française pour la conception de systèmes industriels moins émetteurs de gaz à effet de serre autour de quatre axes de recherche complémentaires :

Nouveaux outils de prédiction et monitoring :

  • Par l’acquisition de données et leur traitement en temps réel, afin de rétroagir sur les procédés, notamment en fonction d’indicateurs basés sur l’analyse de cycle de vie, dans un objectif de décarbonation
  • Par l’optimisation des synergies entre ensembles productifs et avec les territoires (ensembles urbains notamment)

Intégration d’énergies bas-carbone et efficacité énergétique :

  • Par des combustibles décarbonés et solaire thermique pour la production de chaleur industrielle
  • Par l’électrification de la chaleur au cœur des procédés industriels
  • Par la valorisation de la chaleur fatale
  • Par des nouveaux systèmes de production de froid

Décarbonation et intensification des procédés :

  • Par des réactions chimiques et conversion catalytique, réacteurs, production du ciment et de l’acier, captage et séparation du CO2.

Stockage et valorisation du CO2 :

  • Par conversion en molécules d’intérêt (chimie) ou carburants ou matériaux (carbonates, polymères)
  • Par séquestration géologique onshore en visant à anticiper sa trajectoire sociotechnique et le monitoring à long terme.

Responsable d’Action ANR : Jack Legrand

Date du kick off/lancement : 30 juin 2023

Evénements : Journées SPLEEN 6 et 7 novembre 2024

Projets ciblés :

Dix projets ciblés ont été lancés en 2023, mobilisant des communautés structurées autour d’enjeux majeurs tels que l’établissement de nouvelles méthodologies d’analyse de cycle de vie, l’écologie industrielle et territoriale, le monitoring et les outils d’analyse temps réel de la décarbonation, la solarisation des procédés industriels ; la chimie éco-efficiente visant à améliorer l’efficacité énergétique et matière des conversions, l’intensification des procédés de captage et de séparation du CO2 visant à les rendre énergétiquement plus efficaces et éco-efficients, l’amélioration des procédés basés sur l’oxy-combustion visant à concentrer les flux de CO2, la conversion du CO2 en molécules d’intérêt (y compris des carburants) fondée sur l’électro-catalyse, la photocatalyse et la biocatalyse et enfin, les conditions d’identification sociotechniques d’un site de stockage de CO2 onshore, en France.

 



ResponsablesFinancement
Axe 1 : Nouveau outils de prédiction et monitoring


D-CARBOLaurent Simon (IFPEN)
Maria di Mascolo (CNRS)
1,68M€
ACT-4-IEMarianne Boix (Toulouse INP)
Bruno Lacarrière (IMT Atlantique)
1,44M€
LCAGuido Sonnemann (Université de Bordeaux)
Guillaume Batot (IFPEN)
1,68M€
Axe 2 : Intégration d’énergies bas-carbone et efficacité énergétiqueSHIP4DGilles Flamant (CNRS, Françoise Bataille)
Jean-François Fourmigué (CEA)
2,4M€

Axe 3 : procédés de décarbonation et d’intensification


ECOCHEMFrançois Jérôme (Université de Poitiers)
Pierre-Louis Carrette (IFPEN)
5,93M€
IMOSYCCAPascal Alix (IFPEN)
Jean-Christophe Remigy (Université de Toulouse 3)
7,5M€
CATALPADaniel Broseta (Université de Pau)
Florent Guillou (IFPEN)
2,65M€
OXY3CArmelle Cessou (CNRS)
Patrice Font (IFPEN)
2,88M€
Axe 4 : Stockage et utilisation de CO2

PowerCO2Alessandra Quadrelli (CNRS)
Claire Gauthier (CEA)
7,37M€
SESAMEXavier Arnaud de Sartre (CNRS)
Cécile Dumas (IFPEN)
1,56M€

 

Résumés détaillés des projets ciblés du PEPR SPLEEN (sur le site dédié)

En savoir plus :

Site internet du PEPR

Contact : contact(at)pepr-spleen.fr  

Entretien de Fabrice Lemoine pour le CNRS : La recherche en soutien à la transition vers une industrie décarbonée

Last updated on 14 May 2024
Sign up for the latest news:
Subscribe to our newsletter