News
07/07/2006

Programme Santé-Environnement et Santé-Travail : l'ANR dresse un premier bilan

Annoncé par le Président de la République en janvier 2003 et élaboré sous l’autorité des ministres en charge de la santé, de l’écologie, du travail et de la recherche, le Plan National Santé Environnement (PNSE) a été adopté le 21 juin 2004 pour cinq ans. Un 1er bilan a été présenté par les ministres lors du Conseil des ministres du 5 juillet 2006.

Appréhender l’influence des facteurs environnementaux sur la santé, mesurer, diagnostiquer ces phénomènes et comprendre leur dynamique d’évolution est un vaste enjeu scientifique.
La création en 2005 d’un programme spécifique « Santé-Environnement et Santé-Travail » en 2005 au sein de l’Agence Nationale de la Recherche répond à cet enjeu et constitue un élément majeur de la mise en oeuvre du volet recherche du PNSE et du Plan Santé Travail PST.

Organisation d’une réflexion de prospective scientifique
Afin de définir les priorités thématiques de la recherche dans le domaine « Santé-Environnement et Santé-Travail », le ministère chargé de la recherche a mis en œuvre depuis 2003, en collaboration avec l’ANR et en liaison avec les organismes et les établissement de recherche, une vaste réflexion prospective qui s’est appuyée sur :

  • un document d’orientation scientifique auquel 150 chercheurs ont contribué et qui fait le point sur les principales questions scientifiques et sur les domaines à explorer ;
     
  • un séminaire de prospective scientifique, qui s’est tenu les 31 mars et 1er avril 2005 à Paris et a réuni près de 400 participants.

Création d’un programme Santé-Environnement et Santé-Travail à l’ANR
Le programme Santé-Environnement et Santé-Travail créé dans le cadre de l’ANR a un triple objectif :

  • mobiliser l’ensemble des disciplines scientifiques (sciences biologiques et médicales, physique et chimiques, de la terre et de l’univers, mathématiques et de l’ingénieur, humaines et sociales) ;
     
  • favoriser les approches interdisciplinaires ; 
     
  • renouveler les méthodes et les outils d’analyse tant conceptuels que statistiques.

Il est doté d’un comité d’évaluation scientifique composé de chercheurs des différentes secteurs disciplinaires, dont un tiers d’étrangers, qui permettra d’élaborer une stratégie scientifique et d’assurer l’évaluation des projets pendant toute la durée du PNSE et du PST.

Quelques chiffres clés
En 2005, l’ANR a financé 49 projets de recherche qui mobilisent 124 équipes de recherche publique, pour un montant de 10 M€. Les recherches engagées portent sur les grandes pathologies (cancers, maladies respiratoires et allergiques, cardiovasculaires, neurodégénératives, infectieuses, troubles du développement et cancer de l’enfant, troubles de la fertilité, stress), la connaissance des expositions, notamment aux nanoparticules, aux pesticides et au mercure, les dimensions sociales, économiques et organisationnelles des questions de Santé-Environnement et Santé-Travail.

Un nouvel appel à projets a été lancé le 24 mars 2006 dont on peut, d’ores et déjà, dresser un premier bilan. Les 137 projet soumis  se répartissent sur les thématiques prioritaires suivantes :

  • Le rôle des modifications de l’environnement dans la dynamique des agents infectieux et les interactions avec l’hôte : 26% 
     
  • Les déterminants environnementaux (contaminants, milieux, expositions) : 10% 
     
  • Les impacts des conditions environnementales sur la santé humaine (pathologies – y compris maladies émergentes et ré-émergentes – ; méthodes et outils) : 42%
     
  • Environnement, travail et société (aspects sociaux et économiques) : 22%

23 projets concernent les pays du sud et portent essentiellement sur la dynamique des agents infectieux et sur les maladies émergentes.

Le résultat de cet appel d’offres sera publié en septembre 2006. D’ores et déjà, on peut noter une large mobilisation de la communauté scientifique dans les différents champs disciplinaires et domaines concernés, avec une tendance forte vers des projets interdisciplinaires qui impliquent jusqu’à une dizaine de partenaires.

Mobilisation de la recherche dans le domaine Santé-Travail
Afin de mobiliser et renforcer le potentiel de recherche dans le domaine Santé-Travail, une convention de partenariat couvrant toute la durée du PST a été signée en fin 2005 entre les ministères chargé du travail, de la recherche et l’ANR. Dans ce cadre, une mobilisation des équipes est en cours, à travers la mise en place, de pôles régionaux pluridisciplinaires.

Pour en savoir plus :

 

 Liste des projets financés par l’ANR en 2005 

 Document d’orientation scientifique