CE19 - Technologies pour la santé

Immersion multisensorielle pour une rééducation sensorimotrice intensive – iSMRehab

Résumé de soumission

L’AVC est parmi les causes principales de handicap chronique dans le monde. Les patients récupèrent spontanément, mais gardent le plus souvent des séquelles qui peuvent être réduites par une rééducation adaptée mise en œuvre rapidement. Optimiser la rééducation pour maximiser l’autonomie est donc un enjeu de santé publique majeur. Un des moyens est de développer des dispositifs permettant une rééducation optimale et précoce. L’objectif de iSMRehab est de développer et valider des dispositifs médicaux permettant une rééducation sensorimotrice précoce permettant de (ré)-activer les réseaux neuronaux sensorimoteurs et récupérer les fonctions motrices altérées. La récupération fonctionnelle dépend en effet des capacités du système nerveux central à s’adapter et se réorganiser après une lésion (neuroplasticité). Le système Vibramoov propose une rééducation sensorimotrice novatrice, unique au monde, reposant sur des programmes de vibrations musculo-tendineuses dont la fréquence, l’amplitude et la séquence permettent de reproduire les influx sensitifs au cours de mouvements intentionnels complexes comme la marche, d’activer les réseaux sensorimoteurs correspondants et de produire une illusion de ce mouvement. Cependant, le niveau de preuves de l’efficacité du Vibramoov, comme toutes les pratiques rééducatives actuellement recommandées (manuelles ou instrumentées), est globalement faible en raison du manque d’essais randomisés contrôlés et parce que la neuroplasticité n’est pas évaluée. L’objectif 1 est d’apporter des preuves expérimentales (électrophysiologie, neuroimagerie) de la neuroplasticité par Vibramoov et de son effet neuroprotecteur chez des patients post-AVC en phase subaiguë, i.e. quand la récupération est optimale. Les données de laboratoire seront corrélées aux performances motrices évaluées cliniquement (bilan neurologique, tests et échelles fonctionnels) et à leurs modifications au cours de la rééducation. L’objectif 2 est d’apporter des développements technologiques au système Vibramoov actuel en synchronisant les vibrations fonctionnelles avec des stimulations d’autres modalités sensitives (toucher, vision et audition) en réalité virtuelle. L’immersion multisensorielle dans un milieu enrichi est en effet connue pour améliorer la récupération fonctionnelle post-AVC, mais aucun dispositif n’existe à ce jour malgré l’intérêt de plonger dans un environnement virtuel des patients ne bougeant pas, ou peu. Enfin, l’objectif 3 est de mettre en œuvre une étude preuve de concept sur des participants naïfs et experts pour évaluer le nouveau dispositif (acceptabilité, appétence, utilisabilité). Nous profiterons de cette étude pour évaluer également l’activité cérébrale avec des enregistrements électrophysiologiques écologiques afin de comparer l’efficacité du dispositif Vibramoov actuel et du nouveau dispositif sur les processus intégratifs cérébraux. Les résultats attendus sont des preuves objectives de la neuroplasticité et de l’effet neuroprotecteur du Vibramoov, et d’un nouveau dispositif thérapeutique encore plus innovant, répondant à des besoins en matière de rééducation précoce. Le projet est focalisé sur les troubles de la marche après un AVC car i) limitant largement l’autonomie et les liens socio-professionnels, la récupération de la marche constitue un enjeu majeur de la rééducation et ii) l’AVC est la cause principale de handicap chronique. Cependant, les dispositifs permettront de générer des programmes imitant d’autres mouvements, impliquant les membres inférieurs et/ou supérieurs. De plus, la thérapie pourra être proposée à tout patient présentant un handicap moteur, qu’il soit lié à des lésions neurologiques d’origine traumatique, vasculaire, neurodégénérative ou encore virale (COVID), ou consécutif à un traumatisme orthopédique nécessitant une immobilisation ; des patients pour lesquels une rééducation sensorimotrice est requise pour la récupération et/ou le maintien des fonctions motrices.

Coordination du projet

Veronique MARCHAND-PAUVERT (Sorbonne Université)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Techno Concept
LIB Sorbonne Université

Aide de l'ANR 558 553 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter