SEGI - Systèmes embarqués et grandes infrastructures

Developpement collaboratif de systemes complexes selon une approche guidee par les modeles – GALAXY

Résumé de soumission

Plus un système est complexe, plus nombreux et plus variés sont ses constituants. Le développement industriel de grands systèmes nécessite des centaines de développeurs travaillant sur des centaines d'éléments qui représentent des parties de la spécification globale de ce système. En Ingénierie des Modèles (IdM) ces éléments sont des modèles. On les utilise pour l'essentiel des travaux de développement depuis la spécification des exigences jusqu'au déploiement, en passant par le suivi de projet. La spécification complète d'un système est un ensemble constitué d'une multitude de modèles distribués (une « galaxie » de modèles) que les développeurs utilisent tout au long du cycle de développement. Ne disposant actuellement d'aucune solution réellement adaptée pour supporter le travail collaboratif sur ces modèles, ils se trouvent confrontés à un problème critique lorsque le système à concevoir est complexe et de grande taille. Les outils de développement n'offrent en effet qu'un support limité pour l'ingénierie concurrente. Ils sont essentiellement conçus pour une personne travaillant seule ou par une équipe travaillant sur un mode séquentiel. Les organisations visant la construction de système complexes ont été amenées à élaborer des solutions « ad-hoc » spécifiques pour traiter ce problème majeur. Essentiellement manuelles dans la plus part des cas, ces solutions impactent la productivité et la réactivité du développement au risque de perdre tous les bénéfices attendus d'une approche basée modèle. Le but du projet Galaxy est d'adresser le problème du travail collaboratif sur des modèles pour le développement de systèmes complexes. Il vise à définir une architecture ouverte et flexible conçue spécifiquement pour passer à l'échelle. Il adresse principalement l'axe 4 de l'appel ARPEGE : « Méthodes et outils logiciels de spécification, modélisation, validation et optimisation ». Pour ce faire, nous proposons de traiter les verrous technologiques relatifs à la fragmentation et à la distributivité des modèles de grande taille, ainsi qu'à leur synchronisation aux travers des moyens de communication utilisés classiquement par les équipes de développement. Le travail sera organisé autour de cas d'étude fournis par un partenaire industriel (Airbus) qui aura déjà caractérisé et décrit les problèmes posés par le passage à l'échelle de l'IdM pour le développement de système complexes.

Coordinateur du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter