Vulnérabilité - Vulnérabilité : climat et milieux

– EVINCE

Résumé de soumission

Les écosystèmes terrestres des îles subantarctiques sont caractérisées par un environnement contraignant et des communautés natives paucispécifiques. Les changements climatiques enregistrés actuellement sous ces hautes latitudes sont particulièrement sensibles et constituent, avec les invasions biologiques liées à la fréquentation humaine, une menace sérieuse pour ces écosystèmes originaux. Par leur relative simplicité et leur sensibilité aux perturbations ces îles constituent des situations privilégiées pour l’étude de l’impact des changements climatiques sur les organismes et leur potentiel rôle amplificateur des effets des espèces invasives sur les communautés indigènes. Ces recherches seront menées principalement dans les Iles Kerguelen (Océan Indien Austral) et, pour une part, en Géorgie du Sud et dans les Iles Falkland. Trois principaux thèmes seront abordés à l’aide d’une approche multidisciplinaire concernant trois types d’organisme introduits : un coléoptère prédateur, un diptère saprophage, des aphidiens phytophages potentiels vecteurs de virus pour leur plantes hôtes (1) Processus de dispersion des espèces invasives, avec l’étude de la distribution et de l’abondance de ces espèces, une approche de leur variabilité génétique et l’élaboration des modèles mathématiques de dispersion. (2) Le rôle des changements climatiques sur la dynamique des populations des espèces invasives et les conséquences sur la faune et la flore endémiques.(3) La vulnérabilité des communautés endémiques, qui inclut l’étude des conséquences écologiques et évolutives des invasions biologiques, ainsi que le rôle des pucerons en tant qu’hôte (et vecteur) de virus végétaux. Ce projet s’intègre dans le contexte de l’Année Polaire Internationale.

Coordinateur du projet

David RENAULT (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE BORDEAUX
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE RHONE-AUVERGNE
INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE - CENTRE DE RECHERCHE DE RENNES

Aide de l'ANR 462 743 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter