Le baromètre science ouverte ANR

Découvrez ci-dessous le baromètre science ouverte de l’ANR

Dans le cadre de sa politique de science ouverte, l’ANR inaugure sa déclinaison du Baromètre national de la science ouverte. Il mesure le taux d’ouverture des publications avec un DOI Crossref issues des appels à projets générique (AAPG) et France 2030 (intégrant les Programmes d’Investissement d’Avenir (PIA) 2,3 et 4) depuis l’édition 2016.

Le baromètre national de la science ouverte est développé par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) depuis 2019. Depuis la sortie de l’édition renouvelée du baromètre en 2022, le MESR propose une adaptation locale facilement réalisable pour les institutions qui souhaitent mesurer les impacts de leur politique d’accès ouvert aux publications. La dernière version du baromètre national a été dévoilée le 28 février 2024.

Mesurer les effets de la politique science ouverte de l’ANR

La déclinaison du baromètre science ouverte aux données de l’ANR répond à trois objectifs :

  • Accompagner le déploiement de sa politique en faveur de l’accès ouvert aux publications et en mesurer les effets
  • Mesurer le taux d’accès ouvert des publications scientifiques issues des projets financés par l’ANR
  • Donner une visibilité sur les voies de publications privilégiées par les porteurs de projets financés par l’ANR
Charte

La politique science ouverte à l’ANR depuis 2019

Quelle que soit la voie de publication choisie, le coordinateur ou la coordinatrice et les partenaires des projets financés par l’ANR s’engagent à déposer leurs publications issues des projets financés :

  • En 2019 : dans une archive ouverte institutionnelle comme HAL ou une déclinaison locale

  • Depuis 2020 : dans HAL avec l’association du code décision projet (ex : ANR-16-CE38-0001)

Pour chacun des six graphiques présentés ci-dessous, l’adaptation du baromètre science ouverte aux données de l’ANR permet d’observer les impacts de la mise en œuvre de sa politique d’accès ouvert aux publications dans les appels à projets.

La méthode d’alimentation du baromètre

Le baromètre science ouverte de l’ANR est composé des publications avec DOI Crossref issues de projets de l’appel à projet générique (AAPG) et France 2030 (intégrant les PIA 2,3 et 4) depuis l’édition 2016. Ces publications sont issues des sources suivantes :

  • La section « Publications et communications » des rapports finaux
     
  • Les collectes annuelles des projets France 2030
     
  • Les DOI associés à un code décision projet (ex : ANR-16-IDEX-0001) issus :
    • Du portail HAL-ANR
    • D'OpenAlex
    • Du Web of Science
Charte

La Déclaration de Barcelone sur l’information de la recherche ouverte

Dans le cadre de son engagement en faveur de la science ouverte et sa volonté de privilégier des pratiques de recherche ouverte l’ANR est signataire depuis avril 2024 de la Déclaration de Barcelone. 

Les signataires de la Déclaration de Barcelone s’engagent à :

  • Faire de l’ouverture des informations de recherche la règle par défaut,
  • Travailler avec des services et des systèmes qui soutiennent et permettent l’ouverture des informations de recherche,
  • Soutenir la durabilité des infrastructures pour l’ouverture des informations de recherche,
  • Travailler ensemble à réaliser la transition depuis des informations de recherche fermées vers des informations de recherche ouverte

Le baromètre science ouverte de l’ANR en six graphiques

Elaborés par le MESR à partir de ces données, les graphiques dynamiques prennent en compte trois temporalités : l’année de publication, c’est-à-dire l’année au cours de laquelle les résultats ont été effectivement publiés ; l’année d’observation, se faisant un an après la publication afin de considérer l’aspect “dynamique” du statut d’accès ouvert : par exemple, certaines revues mettent en place un accès ouvert à la publication après une certaine période de temps à compter de la date de publication, appelée barrière mobile. Une personne qui publie un article en accès fermé peut donc, une fois la barrière mobile expirée, partager sa publication quelques mois plus tard dans une archive ouverte ; et l’année d’édition de l’appel à projets, une particularité de l’ANR. Nous retrouvons cette dernière temporalité dans le deuxième graphique présenté ci-dessous.

Ce graphique présente pour chaque date d'observation depuis 2019 le taux d’ouverture des publications issues des projets financés par l’ANR dans le cadre de l’Appel à Projets Générique (AAPG) et des Programmes France 2030 (intégrant les PIA 2,3 et 4) à partir de l’édition 2016. Ainsi, 87% des publications scientifiques financées par l’ANR publiées en 2022 étaient en accès ouvert en 2023.

A noter : Nous observons une constante progression du taux d’accès ouvert passant de 66% en 2019 à 87% en 2022, soit une augmentation de 21 points.

Ce graphique permet de visualiser, pour chaque édition d’appel à projets depuis 2016, l’évolution du taux d’accès ouvert par année de publication.

A noter :

  • Pour l’édition 2021, 89% des publications issues d’un projet AAPG et/ou France 2030 (intégrant PIA 2,3 et 4) parues en 2022 sont en accès ouvert en 2023.
  • Depuis 2019 et le déploiement d’une politique de science ouverte dans les appels à projets, le taux d’accès ouvert augmente nettement.
  • Les engagements de l’ANR en faveur de la science ouverte produisent des effets y compris sur les éditions antérieures, ce qui témoigne d’un changement de pratiques au sein des communautés scientifiques.
  • La baisse du taux d’accès ouvert pour l’année 2022 est dû à la différence entre la date de publication et la date d’observation.

Ce graphique compare les données du baromètre national à celles du baromètre ANR. Il présente pour la date d'observation la plus récente (2023), la part des publications qui sont disponibles :

  • Sur une archive ouverte uniquement (vert foncé)
  • Sur le site de l’éditeur uniquement (jaune)
  • A la fois dans une archive ouverte et sur le site de l’éditeur (vert clair)

A noter :

  • Concernant les données ANR, nous observons une nette augmentation des publications qui sont disponibles soit dans une archive ouverte (vert foncé), soit dans une archive ouverte et sur le site de l’éditeur (vert clair). En effet, de 69% en 2016, le taux de publications renseignées dans une archive ouverte passe à 80% en 2022.

Ce graphique permet d'observer et de comparer les dynamiques d'ouverture des différentes disciplines scientifiques. Chaque point sur une ligne représente le taux constaté lors d'une année d'observation. Ainsi, plus la distance entre deux points consécutifs est grande, plus le taux d'accès ouvert a évolué.

A noter :

  • En 2023, 94% des publications issues de projets en mathématiques étaient en accès ouvert.
  • On observe que c'est la discipline « sciences humaines » qui a réalisé la plus forte augmentation du taux de publications en accès ouvert par rapport à 2018, passant de 36% à 80% d’ouverture en 2022.

Ce graphique représente le pourcentage de publications issues des projets ANR qui sont déposées dans une archive ouverte par année d’observation.

A noter :

  • En 2023, 80% des publications scientifiques issues d’un projet financé par l’ANR, parues en 2022 étaient renseignées dans une archive ouverte
  • Le déploiement de la politique science ouverte dans les appels à projets à partir de 2019 contribue à cette augmentation. En effet depuis 2019, l’ANR demande le dépôt dans une archive ouverte des publications issues de projets financés, quelle que soit la voie de publication choisie par le chercheur et dans HAL à partir de 2020.
AnalyseImpact

Le portail HAL-ANR

  • Créé en décembre 2020 en collaboration avec le CCSD
     
  • 155 441 dépôts dans le portail dont 95 715 dépôts avec texte intégral et 16 968 dépôts réalisés en 2023
     
  • Il permet une recherche par projet, par programme, par code décision, par auteur ou encore par mot-clef avec la possibilité de croiser les filtres
     
  • Les Cahiers et les Focus de l’ANR ainsi que les synthèses annuelles de suivi régional des projets PIA et France 2030 sont consultables dans le portail

Ce graphique montre la proportion de publications pour lesquelles une mention de partage de jeux de données a été détectée parmi les publications qui mentionnent la production et l’utilisation de données. Cette détection est réalisée grâce à une analyse automatique du texte intégral par l'outil Data Set.

A noter :

  • Depuis 2019, les bénéficiaires de l’ANR s’engagent à faciliter le partage et la réutilisation des données de la recherche – en particulier pour les données liées aux publications – en adoptant une démarche dite FAIR (« Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable ») conforme au principe « aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire ».
     
  • Ainsi, en 2023, 26% des publications qui mentionnent la production et l’utilisation de données mentionnent également le partage d’un jeu de données. C’est 12 points de plus qu’en 2016.
Mis à jour le 09 juillet 2024
Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter