L’essentiel sur l’instrument de financement Flash de l’ANR en 3 questions - réponses

Soutenir rapidement des besoins urgents de recherche sur des thématiques ciblées, notamment liés à un événement ou une catastrophe naturelle d’une ampleur exceptionnelle : tel est l’objectif du dispositif Flash. Le point sur ses caractéristiques à l’occasion de la publication des résultats de l’appel Flash Covid-19.

Quels sont les spécificités du dispositif Flash ?

Grâce à une procédure accélérée de sélection et de financement, l’instrument Flash permet de mobiliser très rapidement une communauté scientifique sur des thématiques de recherche spécifiques qui sont définies dans le texte de l’appel. Les modalités d’intervention rapide assurent une sélection et un financement des projets en seulement quelques mois, sans déroger aux principes d’évaluation par les pairs.

Pour quels domaines scientifiques et niveaux de maturité technologiques ?

Le dispositif Flash est ouvert à tous les domaines scientifiques et technologiques en lien avec les objectifs et thématiques de l’appel. Les niveaux de maturité technologique (TRL) des recherches soutenues sont compris entre 1 et 7, en fonction des objectifs de l’appel.
L’ANR a lancé des appels Flash sur une diversité de thématiques pour répondre à des besoins urgents de recherche, tels que le Flash Séisme Haïti (2010), le Flash Japon - Great Tohoku Earthquake (2011) suite aux séisme et tsunami au Japon, le Flash Drone (2015) sur la protection des zones sensibles au survol des drones aériens, le Flash Asile (2016) suite à la crise migratoire, le Flash Ouragans (2017) suite aux événements dans les Petites Antilles et le golfe du Mexique, le Flash Science Ouverte (2019) sur les pratiques de recherche et données ouvertes, ou encore le Flash Sargasses (2019) face à la problématique des échouages massifs dans les Caraïbes.

Plus récemment, l’Agence a lancé un appel Flash Covid-19 permettant le financement de 86 projets issus de disciplines scientifiques diverses et revêtant un caractère interdisciplinaire, avec un budget de 14,5 millions d’euros. Ils couvrent un grand nombre de problématiques parmi les thématiques suivantes : études épidémiologiques et translationnelles, physiopathogénie de la maladie, mesures de prévention et de contrôle de l‘infection, éthique – Sciences humaines et sociales.

Qui peut déposer une proposition et selon quelles modalités ?

Les projets sont portés par des équipes composées de chercheurs d’organismes publics, en partenariat avec des entreprises privées ou encore des membres de la société civile. Le coordinateur scientifique dépose la proposition de projet au nom d’un groupe, d’une équipe ou d’un consortium, avec l’engagement préalable de son établissement. La durée des projets varie entre 6 et 30 mois (durée définie en fonction de la nature des projets et des problématiques visées)

Chaque appel à projets Flash fait l’objet d’une communication spécifique lors de sa mise en place, sur le site internet et dans la newsletter de l’ANR. Pour vous tenir informés sur les lancements d’appels Flash et autres appels de l’ANR : https://anr.fr/fr/appels/ et https://anr.fr/fr/newsletter/

En savoir plus :

Le Plan d’action 2020

Les instruments de financement de l’ANR

Covid-19 : les actions de l’ANR en soutien à la recherche