La science ouverte

La science ouverte promeut la diffusion sans entrave des publications et des données de la recherche en vue de généraliser l’accès aux savoirs. C’est une prise de conscience que la science et la connaissance sont des biens communs qui doivent donc être partagés par toutes et tous.

La science ouverte (Open Science) « s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès aux publications et aux données de la recherche ». Elle vise également à augmenter l’efficacité de la recherche en facilitant la découverte, l’accès, l’interopérabilité et la réutilisation des données, et contribue à une science plus transparente, plus rapide et plus universelle. Par ailleurs elle constitue un levier important de promotion de la connaissance et de confiance des citoyens dans la science.

La politique science ouverte de l’ANR

La politique science ouverte initiée par l’ANR dès 2013 s’inscrit pleinement dans le cadre du Plan national pour la science ouverte lancé par la ministre Frédérique Vidal en juillet 2018, décliné selon les trois objectifs suivants :

Favoriser le libre accès aux publications (Open Access)

Dans le cadre de la contribution de l’ANR à la promotion et à la mise en œuvre de la science ouverte,  et en lien avec le Plan national pour la science ouverte, le coordinateur ou la coordinatrice et les partenaires s’engagent en cas de financement à déposer les publications scientifiques (texte intégral) issues du projet de recherche, développement et innovation dans une archive ouverte, soit directement dans HAL soit par l'intermédiaire d'une archive institutionnelle locale, dans les conditions de l’article 30 de la Loi « Pour une République numérique ». Par ailleurs, l’ANR recommande de privilégier la publication dans des revues ou ouvrages nativement en accès ouvert.

Contribuer à l’ouverture des données quand cela est possible (Open Research Data)

FAQ

Notions

Selon l’OCDE, les données scientifiques (research data) sont « des enregistrements factuels (chiffres, textes, images et sons), qui sont utilisés comme sources principales pour la recherche scientifique et sont généralement reconnus par la communauté scientifique comme nécessaires pour valider des résultats de recherche. »

L’ANR participe à l’alignement européen et international en faveur de la structuration et de l’ouverture des données de la recherche. Le principe « aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire » est au cœur de sa démarche. L’Agence attire l’attention des coordinateurs sur l’importance de considérer la question de la gestion et du partage des données dès le montage du projet. Elle demande l’élaboration d’un Plan de Gestion des Données (PGD) pour les projets financés à partir de 2019, document qui synthétise la description et l’évolution des jeux de données, et prépare le partage, la réutilisation et la pérennisation des données.

Soucieuse de développer une approche concertée, l’ANR suit les recommandations du Comité pour la Science Ouverte (CoSO) qu’elle a sollicité à ce sujet, en privilégiant le modèle de PGD proposé par Science Europe visant à une harmonisation internationale de la gestion des données. L’Agence a travaillé en concertation avec l’INIST pour que son modèle de PGD soit intégré dans le portail DMP OPIDoR pour une saisie en ligne : https://dmp.opidor.fr/public_templates

Ce modèle s’adresse à l’ensemble des bénéficiaires de l’ANR dans le respect de leurs spécificités disciplinaires. Il devra être fourni dans les 6 mois qui suivent le démarrage scientifique du projet, et être mis à jour au cours de la vie du projet selon les modalités communiquées dans l’acte attributif d’aide et le Règlement financier de l’ANR.

Coordonner les actions aux niveaux européen et international

Au niveau national

L’Agence travaille en collaboration avec les acteurs de l’écosystème français de recherche et d’innovation (agences de financement, organismes de recherche, alliances,…) pour mieux définir et articuler les actions à mener afin de favoriser le libre accès aux publications et l’ouverture des données. L’ANR est représentée au sein du comité de pilotage et du secrétariat permanent du comité pour la science ouverte.

Aux niveaux européen et international

L’ANR est également impliquée dans plusieurs initiatives transnationales au sein desquelles elle porte la position française en faveur de la science ouverte et de la bibliodiversité. Elle est membre de la cOAlition S qui regroupe plusieurs organismes de financement pour accélérer la transition vers un accès complet et immédiat aux publications scientifiques et soutient le Plan S. L’Agence est également membre du bureau GO FAIR français.

Ressources internes :

Le modèle ANR de Plan de Gestion des Données

La politique science ouverte de l’ANR dans les appels à projets

Webinaire. La politique science ouverte de l'ANR et le Plan de Gestion des Données

Webinaire. DMP OPIDoR, planifier la gestion des données de recherche

Flyer. L'ANR, ses engagements en faveur de la science ouverte

L'ANR met en place un Plan de gestion des données pour les projets financés 2019

Appel Flash science ouverte : pratiques de recherche et données ouvertes

Analyse des propositions soumises à l’appel flash ANR science ouverte : pratiques de recherche et données ouvertes

Les projets lauréats de l'appel Flash Science ouverte

Science ouverte : la réponse de l’ANR à la consultation publique sur le guide d’application du Plan S

Nos engagements et valeurs

Ressources externes :

Le site du comité pour la science ouverte

La plateforme DoRANum

Le portail OPIDorR

Le site de l’Opidor Tour

L'archive ouverte HAL

Le Guide d’application de l’article 30 de la Loi pour une république numérique