La déclaration de San Francisco

Les indicateurs basés sur les revues, tels que le facteur d’impact (FI), sont aujourd’hui fréquemment utilisés pour évaluer les productions scientifiques lors de décisions de financement, de recrutement ou de promotion notamment. Pourtant, en tant qu’outil d’évaluation de la recherche, ils présentent des lacunes. En signant la Déclaration de San Francisco (San Francisco Declaration on Research Assessment - DORA) aux côtés de nombreux organismes de recherche et institutions, l’Agence nationale de la recherche (ANR) soutient l’adoption de meilleures pratiques en matière d’évaluation de la recherche.

Elaborée à l’initiative de chercheurs de la Société Américaine pour la Biologie Cellulaire (ASCB) et d’éditeurs de journaux scientifiques, la Déclaration de San Francisco propose 18 recommandations aux organismes de recherche, agences de financement, éditeurs et chercheurs, pour améliorer la manière dont la qualité des travaux de recherche est évaluée. Elle recommande notamment de ne pas utiliser les indicateurs basés sur les revues (tel que le facteur d’impact) comme mesure de substitution de la qualité des articles de recherche à des fins d’évaluation individuelle des chercheurs, de prendre en compte le contenu scientifique des articles pour évaluer la productivité des porteurs de projets et de considérer la valeur de l’ensemble des productions scientifiques (données, logiciels, brevets, etc.) dans toutes démarches d’évaluation. Elle incite de plus à explorer de nouveaux indicateurs qualitatifs de l’impact des travaux de recherche.

Lire la Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche

Vers une utilisation raisonnée et raisonnable des indicateurs à l’ANR

L’ANR, signataire de la DORA le 7 septembre 2018, encourage à considérer la qualité et l’importance de tous les produits de la recherche, soit non seulement les articles qui restent un produit central, mais aussi les jeux de données, prototypes, logiciels, brevets, prescriptions de pratiques, actions de médiation, etc.

Dans le cadre de ses activités de sélection des projets, un dispositif de sensibilisation et de formation des présidents référents de comités de l’Appel à projets générique (AAPG) 2019 est mis en œuvre afin d’appliquer ces recommandations.

Pour la mise en place de l’analyse d’impact des projets financés, l’ANR s’appuie sur les principes généraux de la Déclaration de San Francisco et pour le bon usage des indicateurs quantitatifs sur ceux du manifeste de Leiden.

Le soutien de l’ANR aux principes de la Déclaration de San Francisco s’inscrit plus globalement dans le cadre de ses engagements pour la promotion d’une culture de recherche intègre et pour l’ouverture des données de la recherche.

AnalyseImpact

Quelques repères sur le facteur d’impact

Indicateur de notoriété d’une revue, le facteur d’impact est le nombre moyen de citations des articles de la revue rapporté au nombre d’articles que publie la revue. Il est calculé pour une période de publication de deux ans, au moyen de la base de données bibliographique Web of Science (WoS) qui indexe plus de 12 000 revues scientifiques. Le facteur d’impact d’une revue N est publié au milieu de l’année N+1 dans le Journal Citation Report (JCR).