Santé des Femmes, Santé des Couples

Dans le cadre de France 2030, le Gouvernement a confié à l’Inserm la charge de piloter le programme de recherche « Santé des Femmes, Santé des Couples » destiné à permettre la mise en œuvre des actions de recherche pertinentes inscrites dans la Stratégie nationale de lutte contre l’endométriose et dans le Rapport sur les causes d’infertilité – Vers une stratégie nationale de lutte contre l’infertilité.

Via ce programme, il s’agira de faire progresser la recherche ainsi que de structurer davantage la communauté française dans tous les domaines de recherche impliqués.

Avec 3,3 millions de personnes directement concernées en France, l’infertilité représente un enjeu de santé publique majeur. Dans les pays industrialisés, sa hausse résulte de nombreux facteurs, tels que l’augmentation de l’âge de la procréation, l’impact de l’environnement et de la nutrition, ainsi que de causes médicales liées au système endocrinien et à l’appareil reproducteur chez l’homme et la femme. Une des principales causes d’infertilité est l’endométriose, une maladie chronique qui touche une femme sur dix en âge de procréer. Elle se caractérise par la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine qui réagit en fonction des variations hormonales du cycle menstruel et provoque des saignements dans les zones où ils se situent. Des réactions inflammatoires avec formation de tissu cicatriciel et d’adhérences entre les organes voisins sont à l’origine de douleurs souvent invalidantes.

Stratégie nationale : Stratégie nationale de lutte contre l’endométriose
Budget alloué
: 30 M€ sur 5 ans
Appels en cours :
Ouverture de l’appel à candidatures pour montage de consortium le 30/01/2024.
Lien : https://eva3-accueil.inserm.fr/sites/eva/appels-a-projets/Pages/pepr-sante_femmes_et_couples.aspx

Ouverture de l’appel à candidatures pour le recrutement de doctorants le 15/02/2024.
Lien : https://eva3-accueil.inserm.fr/sites/eva/appels-a-projets/pepr-sante_femmes_et_couples_recrutement/Pages/Doctorants.aspx

Pilote du programme :

Partenaires du programme : CNRS, Inrae, Ined, France Universités, Udice, CHUs, Fondation pour la Recherche sur l’Endométriose

Direction de programme :

  • Jean Rosenbaum, responsable scientifique
  • Thierry Galli, directeur de l’Institut thématique Biologie cellulaire, développement et évolution à l’Inserm
  • Robert Barouki, directeur de l’Institut thématique Santé publique à l’Inserm
  • Copilotes de l’Axe 1 Infertilité – Marie-Hélène Verlhac, directrice de recherche, CNRS, Collège de France ; Samir Hamamah, PU-PH, CHU Montpellier et Inserm
  • Copilotes de l’Axe 2 Endométriose – Marina Kvaskoff, chercheuse épidémiologiste Inserm ; Nicolas Bourdel, PU-PH, CHU Clermont-Ferrand et entrepreneur
  • Référent SHS – Élise de La Rochebrochard, directrice du laboratoire Ined « Santé et droits sexuels et reproductifs »
  • Experte du domaine de l’innovation – Cécile Réal, PDG d’Endodiag
  • Représentantes d’associations de patientes – Virginie Rio, BAMP ; Arounie Tavenet, EndoFrance

Description du PEPR :

Le programme s’organise autour de deux axes : infertilité et endométriose. Il doit permettre de soutenir la recherche en biologie fondamentale, clinique, épidémiologie et en sciences humaines et sociales ainsi que préparer les innovations clés dans ces domaines. Les enjeux à relever portent, par exemple, sur :

  • les déterminants environnementaux et génétiques de ces deux maladies ;
  • les signes précoces, les symptômes et les mécanismes de la douleur dans l’endométriose ;
  • les méthodes de préservation et de restauration de la fertilité ;
  • les méthodes innovantes dans les technologies de reproduction assistée ;
  • la physiopathologie, les mécanismes moléculaires et cellulaires de ces maladies ;
  • le développement de nouveaux modèles d’étude ;
  • les aspects psychologiques associés ;
  • les pratiques sociétales émergentes pour promouvoir le bien-être chez les personnes touchées ;
  • les inégalités sociales dans la prise en charge de ces maladies;

Ces défis seront relevés via plusieurs actions :

  • Un unique projet ciblé (décrit plus bas en détail) sur l’épidémiologie de l’endométriose en France : EPI-ENDO ;
  • La constitution de deux consortia de recherche multidisciplinaires, un pour chaque axe, suite à un appel à candidatures pour montage de consortium ;
  • Le recrutement de doctorants, de post-doctorants et de chaires d’excellence ;
  • Des actions de formation et d’animation à travers des colloques multidisciplinaires, des séminaires et écoles d’été ;
  • Des actions de communication vers la communauté scientifique et le grand public.

Les nouvelles connaissances qui émaneront de ces recherches serviront à perfectionner les méthodes de diagnostic et de prise en charge des couples, ainsi qu’à développer des stratégies thérapeutiques innovantes. Ce programme a aussi pour objectif de donner de la visibilité à l’infertilité et l’endométriose auprès des autorités de santé et de recherche, de favoriser l’élaboration des politiques dans ces domaines, ainsi que de permettre la mobilisation de financements via d’autres appels nationaux et internationaux.

Responsable d’Action ANR : Constance Boyer

Date du lancement :  À venir

Événements :  À venir

Projet ciblé :

Le projet ciblé EPI-ENDO s’appuie sur 6 cohortes prospectives en population, en France, et se fonde sur les propositions formulées lors de la Stratégie nationale de lutte contre l’endométriose. Il vise à développer les connaissances épidémiologiques sur l’endométriose, ses signes précoces et ses symptômes chez les adultes et les enfants.

La collecte et la validation de données permettra de :

  • mieux comprendre les déterminants précoces de la maladie ;
  • décrire plus précisément sa prévalence et son incidence ;
  • caractériser les différents types de lésions, leur localisation et leur évolution au cours du temps selon le stade de la maladie ;
  • identifier les facteurs de risque génétiques et environnementaux.

Les données récoltées mèneront à la plus grande étude épidémiologique sur l’endométriose au monde et la toute première étude de cohortes prospectives basée sur la population dans ce domaine. Cette ressource unique constituera une infrastructure de recherche durable, comprenant des données détaillées et de qualité, et favorisera une meilleure compréhension de l’hétérogénéité de la maladie et donc une prise en charge adaptée grâce à de nouveaux outils de diagnostic et le développement de traitements.

En savoir plus :

Contact : equipe(at)pepr-sante-femmes-et-couples.fr

Mis à jour le 18 mars 2024
Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter