Bioproductions "Biomasses, biotechnologies et technologies durables pour la chimie et les carburants" (B-BEST)

Le monde est confronté à d'énormes défis, le plus urgent étant de réduire l’impact des activités humaines sur le climat, sur l’environnement et sur les ressources naturelles tout en s’adaptant aux conséquences déjà notoires des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur le changement climatique. La poursuite d’un développement économique à l’identique n’est plus possible si l’on veut rester en-dessous des 2°C d’augmentation de la température moyenne en 2050.

Une société plus sobre doit être encouragée pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 et l’utilisation du carbone fossile doit être proscrite autant que possible. La transition d'une économie pétrochimique vers des produits et services à base de bio-ressources est un véritable changement de paradigme et ne se produira que si les solutions qu'elle apporte sont plus compétitives à tous égards : en termes de coûts, de prix, d'attributs et de fonctionnalités. Des exemples de ces défis incluent les compétitions pour l’usage des terres entre l'alimentation et la production de biomolécules, de matériaux et d'énergie; l'intensification de la production de biomasse par rapport à la préservation des écosystèmes et à la disponibilité des ressources ; l'exportation de biomasse pour répondre à la demande mondiale par rapport au stockage local du carbone dans le sol ; des schémas de recyclage à forte consommation d'énergie et d'eau (en particulier dans les environnements urbains) par rapport aux flux de déchets inutilisés ; des incertitudes liées à la disponibilité de la biomasse sous changement climatique par rapport aux réserves quantifiées de combustibles fossiles et la réponse aux demandes du marché et des consommateur.rices par rapport aux nouveaux marchés basés sur les produits bio-sourcés encore inconnus.

Stratégie nationale : Produits biosourcés et biotechnologies industrielles - Carburants durables

Budget alloué : 70 M€ alloués sur une durée de 7 ans

Appels en cours :

Appel à manifestation d’intérêt

Appel à projets

Pilote du programme :
  

Direction de programme :

  • Monique Axelos, directrice scientifique pour l'alimentation et la bioéconomie à INRAE
  • Abdelhakim Koudil, responsable du programme Biomasse vers Chimie à l'IFPEN
  • Manageuse du programme : Mélanie Van-Den-Broeck

Mots-clés : Produits biosourcés, chimie durable, biocarburants, biotechnologies, énergie, caractérisation et réactivité de la biomasse, valorisation des bio-ressources et biodéchets, enzymes naturelles et synthétiques, usines cellulaires microbiennes, solutions biosourcées, procédés de conversion catalytique, mise à l'échelle, conversion biomasse, biocatalyseurs, couplage chimie-biotechnologie, outils numériques de méta-omique, analyse du cycle de vie, modélisation hybride

Le PEPR Bioproductions constitue la composante recherche de la stratégie nationale d’accélération « Produits biosourcés, biotechnologies industrielles – Carburants durables ». Ce programme est dédié aux efforts de recherche bas TRL (TRL 1 à 4). Les innovations issues de ces recherches visent à développer une base industrielle française compétitive dans les domaines des produits biosourcés et des carburants durables, sources d'une plus grande souveraineté industrielle, d'emplois nouveaux en plus d’être un vecteur important du développement durable.

Ce PEPR est copiloté par INRAE et IFPEN, qui ont associé avec eux des organismes de recherche et des établissements universitaires aux compétences complémentaires. B-BEST a aussi l’ambition d’assurer un positionnement scientifique de la France au meilleur niveau international sur les thématiques stratégiques abordées.

Cinq axes prioritaires ont été définis :

(1) Caractériser la structure chimique et physique de la biomasse ;

(2) Comprendre et contrôler les systèmes biologiques ;

(3) Définir et développer de nouveaux schémas de transformation de la biomasse ;

(4) Développer des méthodologies et outils transversaux y compris digitaux ;

(5) Comprendre les processus de transition vers la bioéconomie et leur gouvernance.

Le PEPR a mis en œuvre pour son démarrage 11 projets ciblés qui impliquent plus de 20 partenaires (Organismes Nationaux de Recherche, Universités et Écoles).

B-BEST doit renforcer également les dialogues interdisciplinaires, multi-milieux et multi-acteurs, selon diverses modalités, en plus des projets ciblés multi-partenariaux dont les travaux ont déjà commencé, il s’agit de :

  • d’un appel à projets en deux vagues, très largement ouvertes à la communauté scientifique dans les quatre axes thématiques du PEPR, qui viendront compléter ou apporter de nouvelles approches sur les thématiques prioritaires du PEPR,
     
  • un appel à manifestation d’intérêt pour l’axe 5 permettant de mieux identifier et aider à structurer une communauté française de recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales appliquées aux thématiques d’intérêt du PEPR,
     
  • la création d’une plateforme d’outils qui seront mis à la disposition d’une large communauté scientifique pour accélérer les travaux de recherche,
     
  • des journées d’échanges, des séminaires, des ateliers de travail à l’échelle nationale et européenne.
     
  • l’appui à la création d’une infrastructure européenne de recherche en biotechnologie, IBISBA

Responsable d’Action ANR : Jack Legrand

Date du kick off/lancement : à venir

Evénements :

Projets ciblés :

Le PEPR a mis en œuvre pour son démarrage 11 projets ciblés qui impliquent plus de 20 partenaires (Organismes Nationaux de Recherche, Universités et Écoles).

Détails des projets ciblés

En savoir plus :

Site internet du PEPR

PEPR Bioproductions (B-BEST) - LinkedIn

Mis à jour le 06 février 2024
Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter