ORA - Open Research Area in Europe

Développement de méthodes robustes pour l'évaluation de politiques économiques sur l'alimentation et la nutrition – NUTRITION

Développement de méthodes robustes pour l'évaluation de politiques économiques sur l'alimentation et la nutrition

Notre objectif est de développer un ensemble d'outils et de modèles plus robustes, permettant d'estimer des modèles de demande alimentaire et de nutrition et de simuler l'effet de différents types d'interventions publiques ou de régulation.

Comprendre et améliorer la mauvaise nutrition and l'alimentation excessive

Il y a un intérêt croissant pour l'élaboration de politiques publiques susceptibles d'affecter la demande alimenatire des individus et leur nutrition. L'impact de ce spolitiques de régulation dépend essentiellement de la façon dont les consommateurs adaptent leur comportement d'achat à la politique , sur la façon dont les entreprises réagissent à leur tour en fonction des prix qu'ils fixent et des aliments qu'ils offrent, et sur ??la façon dont les aliments achetés sont répartis entre individus au sein des ménages. Il y a eu un certain nombre d' avancées méthodologiques récentes dans la modélisation de ces comportements , mais leur application à l'analyse des politiques publiques se sont basées sur des hypothèses restrictives , connues pour influencer fortement l' inférence . Nos objectifs sont de développer un meilleur ensemble d'outils et de mieux comprendre l'effet des interventions publiques potentielles sur la consommation et les comportements des entreprises, et ainsi de mieux comprendre l' impact nutritionnel. <br />

Le projet de recherche est organisé autour de trois projets interdépendants. Le Projet 1 vise à étendre les modèles de demande à coefficient aléatoires en utilisant des données de panel d'achats alimentaires au niveau des ménages, permettant de tenir compte de l'hétérogénéité des préférences des ménages. Ces modèles serviront également à évaluer comment les entreprises répondent de façon stratégique aux réformes potentielles . Le Projet 2 permettra de tester la validité des méthodes existantes qui sont utilisés pour identifier la part de la consommation individuelle sur des données de dépenses au niveau des ménages et permettra de tenir compte d'une plus grande hétérogénéité observable. Le Projet 3 appliquera ces modèles structurels à l'analyse des interventions publiques existantes et potentielles dans le domaine de l'alimentation et de la nutrition (interdiction de la publicité, campagnes d'information). Ces politiques comprennent des campagnes d'information , de taxation sur les éléments nutritifs des aliments ou de certaines catégories , et d'autres interventions dans le secteur de la distribution alimentaire .

Nos travaux ont permis de débuter de nombreux articles que l’on ne peut tous résumer ici, je résumerai donc les deux plus importants et les plus avancés :

- Dubois, Pierre; Griffith, Rachel and Nevo, Aviv: “Do Prices and Attributes Explain International Differences in Food Purchases” à paraître à l’American Economic Review
Food purchases differ substantially across countries. We use detailed household level data from the US, France and the UK to (i) document these differences; (ii) estimate a demand system for food and nutrients, and (iii) simulate counterfactual choices if households faced prices and nutritional characteristics from other countries. We find that differences in prices and characteristics are important and can explain some difference (e.g., US-France difference in caloric intake), but generally cannot explain many of the compositional patterns by themselves. Instead, it seems an interaction between the economic environment and differences in preferences is needed to explain cross country differences.

- Dubois, Pierre; Griffith, Rachel, Arthur Lewbel, Martin O’Connell : “Evaluating the impacts of a government information campaign on food demand: a discrete-continuous choice model of demand”
Many countries have implemented “5-a-day« campaigns that encourage consumers to eat at least five portions of fruit and vegetables every day. We consider how such policies affect outcomes, considering both supply and demand effects. We develop and estimate a model of grocery demand that embeds individual information into overheads and Barten scales. This allows information to shift the demand curve that retail firms face in quite flexible ways. We estimate how demand curves did shift, exploiting variation in individual households' exposure to the campaign. We estimate what firms' optimal pricing responses to this shift in demand would be, under the assumption of Bertrand-Nash equilibrium.

Nous avons différents travaux en cours. Une des directions de recherche en cours consiste à développer un modèle permettant d'évaluer l'efficacité de la régulation de la publicité alimentaire (interdiction) comme un moyen de réduire la consommation d'aliments de qualité nutritionnelle faible (malbouffe). La France, les États-Unis et le Royaume-Uni restreignent déjà la publicité pour certains aliments trop gras ou top sucrés. L'impact d'une telle politique dépendra de la façon dont la publicité influence la demande des consommateurs, et la façon dont des entreprises en situation d’oligopole réagiront à cette régulation. Dans cette recherche en cours, nous utilisons les données d'achat alimentaires et des données détaillées de publicité sur le marché des chips au Royaume-Uni pour estimer un modèle structurel de demande et d'offre dynamique et évaluer les effets sur le bien-être d'une interdiction. Nous simulons l'impact d'une interdiction de la publicité, en permettant aux entreprises de répondre de manière stratégique sur les prix pour compenser cette interdiction.

1Dubois, Pierre; Griffith, Rachel and Nevo, Aviv: “Do Prices and Attributes Explain International Differences in Food Purchases” à paraître à l’American Economic Review
Conférences et séminaires:
1. Boston College, Demand Estimation and Model

Comme la possibilité en est indiquée dans l'appel à projet, nous avons soumis le projet en anglais seulement (voir résumé en anglais).

Coordinateur du projet

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE MIDI-PYRENEES (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE MIDI-PYRENEES
Institute for Fiscal Studies

Aide de l'ANR 159 999 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles