Projet OpenLink - Une passerelle entre les outils de gestion de données d'imagerie pour appliquer les principes FAIR

3 questions sur ce projet lauréat de l’appel Flash science ouverte

En quoi l’application des principes de la science ouverte, à propos des données de la recherche, constitue un enjeu dans votre domaine, discipline ou spécialité ?

Les données en biologie sont aujourd'hui encore fortement rattachées à un chercheur, qui possède la connaissance générale sur la façon dont elles ont été produites et manipulées. Ces informations sont disponibles dans différents outils comme le cahier de laboratoire électronique par exemple. Malheureusement l'organisation actuelle ne facilite pas le partage et la réutilisation des données pour de futurs projets ou dans le cadre de la transparence et de la traçabilité des publications.

Il y a aujourd'hui un effort à fournir pour trier et valoriser ces données afin de les rendre facilement exploitable pour d'autres chercheurs.

Quels sont les objectifs du projet et les approches envisagées pour y répondre ?

Afin de tenter de répondre à cette problématique, le projet OpenLink a pour ambition de créer une application web permettant aux chercheurs de mettre en relation leurs différents outils de travail afin d'adopter une vision transversale de leurs données pour chaque projet tout en facilitant les transferts d'information d'un outil à l'autre.

Parallèlement, l'élaboration d'une méthodologie de suivi des projets visera à accompagner les équipes de recherche pour leur montrer les bénéfices de l'élaboration d'un plan de gestion des données dès le début d'un projet, les sensibiliser aux coûts de gestion du stockage des données et les former aux principes FAIR.

Quelles sont les perspectives en termes d’applications potentielles pour la communauté scientifique du domaine, des autres champs disciplinaires, ou encore pour la société ?

Ce projet permettra une adoption simple et concrète des principes de FAIR en limitant l'impact sur le temps de gestion des données pour les équipes de recherche. En effet, OpenLink facilitera la circulation de tous types de données et des métadonnées d'un outil à l'autre tout en permettant aux chercheurs de garder une vue claire sur leur emplacement et le statut de leur publication. Il vise à résoudre les principaux problèmes techniques ou organisationnels qui font aujourd'hui obstacle à l'adoption des principes FAIR.

Tous les développements et résultats de ce projet seront mis à la disposition de l'ensemble de la communauté scientifique sur une plateforme collaborative sous licence libre. De plus, l'architecture du logiciel OpenLink sera conçue de manière à être compatible non seulement avec les cas d'utilisation spécifiques de l'IGBMC, mais aussi avec toute organisation de laboratoire.


Maquette d’une page projet dans OpenLink

Le projet OpenLink est coordonné par Julien Seiler (IGBMC/CNRS) et est financé pour une durée de 24 mois.