Projet DATA4C+ - Interopérabilité des bases de données sur le carbone du sol dans le cadre de l'Initiative 4 pour 1000

3 questions sur ce projet lauréat de l’appel Flash science ouverte

En quoi l’application des principes de la science ouverte, à propos des données de la recherche, constitue un enjeu dans votre domaine, discipline ou spécialité ?

En raison de ses co-bénéfices multiples, le carbone organique du sol est à la croisée de plusieurs Objectifs de Développement Durable, des Conventions des Nations Unies sur Climat, Biodiversité et Désertification. La France est à l’origine de l’Initiative 4 pour 1000 (www.4p1000.org), une des initiatives majeures de cet agenda international qui implique les organismes de recherche français.

Dans ce contexte, il existe un enjeu fort à référencer dans des bases de données les informations relatives au carbone du sol, les métadonnées associées, et à les rendre interopérables. Les principes FAIR (Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable) doivent permettre d’y contribuer.

Quels sont les objectifs du projet et les approches envisagées pour y répondre ?

DATA4C+ a comme objectifs de : Définir des règles de bonnes pratiques pour décrire les données contenues dans les bases de données sur le carbone du sol et les renseigner de manière homogène ; Analyser les verrous informatiques et juridiques à l’interopérabilité entre bases de données sur le carbone du sol et les modes de gestion des sols afin de proposer des solutions pour les lever ; Expérimenter la mise en œuvre des solutions méthodologiques formulées par le projet dans un département d’outre-mer français ; Echanger et diffuser à l'échelle internationale sur le projet.

DATA4C+ se focalisera notamment sur la structuration des bases de données sur le carbone du sol, leur ergonomie pour faciliter les recherches d’informations, la gestion des accès ou encore le format des données pour les rendre potentiellement échangeables et réutilisables dans la durée.


Principe général de l’architecture technique des bases
de données dans DATA4C+ - Crédit Cirad

Quelles sont les perspectives en termes d’applications potentielles pour la communauté scientifique du domaine, des autres champs disciplinaires, ou encore pour la société ?

Les résultats de DATA4C+ ont vocation à être intégrés dans les pratiques et les outils du Cirad, de l’INRA et de l’IRD dans le cadre de leurs stratégies respectives relatives au numérique et à la science ouverte. Au-delà de la communauté des chercheurs sur le carbone du sol, la sémantique validée dans le projet DATA4C+ sera publiée/diffusée et servira à d’autres communautés scientifiques. De plus, les solutions/options issues du projet DATA4C+ pourront aussi être valables pour d’autres paramètres du sol et ensuite appuyer d’autres équipes. Par ailleurs, la mise à disposition de données sur le carbone du sol, et des métadonnées, aura, à terme, des cibles très diverses telles que les Etats, les Bureaux d’Etudes…

Le projet DATA4C+ est coordonné par Julien Demenois au sein du Cirad. Il regroupe 3 partenaires : le Cirad, l’Inra et l’IRD, et est financé pour une durée de 24 mois.