pharmacologie, excitabilité cellulaire, médicaments, transports ioniques

Canaux ioniques d'intérêt thérapeutique

Laboratoires d'excellence (LABX)

Laboratoires d'excellence hors Idex

Informations générales

Référence projet : 11-LABX-0015
RST : Florian LESAGE
Etablissement Coordinateur : Université Côte d'Azur
Région du projet : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Discipline : 5 - Bio Med

Aide de l'ANR 5 848 520 euros
Investissement couvrant la période de février 2012 à décembre 2022

Résumé de soumission

 

 

 

 

Les canaux ioniques contrôlent le flux des ions au travers des membranes biologiques. En raison de leur implication dans le fonctionnement des systèmes nerveux, cardiaques, musculaires, immunitaires et endocriniens, ils constitutent une cible majeure des médicaments actuels. Ces médicaments ne ciblent toutefois qu'une toute petite partie des canaux ioniques.

Le labex ICST propose une approche systématique et intégrative pour identifier et valider de nouvelles cibles pharmacologiques et biomarqueurs parmi les canaux ioniques et leurs voies de modulation. ICST est un consortium national qui fédére des spécialistes reconnus du domaine. Son objectif est de soutenir l'effort de recherche des équipes tout en favorisant l'émergence de projets transversaux finalisés.

Deux colloques internationaux ont été organisés en nov 2013 à Grenoble et en novembre 2015 à Montpellier, en présence des membres étrangers du Scientific Advisory Board qui ont évalué les résultats et les développements en cours, et ont rendu des rapports assortis de recommandations. Suite à ces recommandations, nous avons mis en place un colloque des jeunes chercheurs du labex qui a lieu tous les deux ans (Lille en 2014 et à Nice an 2016). Nous avons également renforcés les axes transversaux et les collaborations interéquipes. 30 étudiants en thèse ont été financés par le LabEx.

Depuis 2012, le Labex a produit plus de 370 articles dans les meilleures revues scientifiques (Nature, Nature Medecine, Nature Communications, Cell, Cell reports, EMBO J, Neuron, PNAS...). 10 brevets ont été déposés. Ces travaux permettent de proposer de nouvelles cibles d'intérêt pour le traitement des arythmies cardiaques, les maladies rénales, l'épilepsie, la migraine, la dépression, la douleur et le cancer. Deux molécules, l'une contre la douleur et l'autre contre la dépression, vont rentrer en phase clinique d'évaluation.

 

 

 

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Liens utiles