ORA 7 - Evaluation - Open Research Area 2022 - Evaluation

Modelling bottom-up and top-down linguistic knowledge across different contexts of bilingual development – BILDEV

Résumé de soumission

L’utilisation de plusieurs langues est aujourd’hui la règle, mais le monolingue idéalisé reste encore la base de notre compréhension de la nature des connaissances linguistiques, de leur acquisition, traitement et usage. Nous partons ici du principe que la faculté du langage implique la capacité à apprendre et utiliser et plusieurs langues. Nous plaçons le bilinguisme au centre de l’investigation car il est la clé pour comprendre comment l’acquisition langagière est façonnée par des facteurs environnementaux et internes.
Le projet se focalisera sur l’acquisition et la maintenance du genre grammatical car ce phénomène est à l’interface entre le traitement lexical et grammatical et permet de faire la part du rôle des processus d’acquisition basés sur des exemplaires vs. sur des règles. La modélisation des rôles respectifs de la fréquence de l’input et de l’âge d’acquisition (AoA) de la langue seconde (L2) dans différentes populations bilingues nous permettra de comprendre l’interaction entre ces facteurs et différents processus d’acquisition.
Le projet implique l’étude approfondie de l’attribution du genre et de son accord syntaxique chez 480 bilingues français-allemand et anglais-allemand adultes recrutés en France, Allemagne, et GB : (i) bilingues simultanés, (ii) apprenants L2 précoces, (iii) apprenants L2 tardifs ainsi que des bilingues ayant immigrés durant l’enfance (attrition précoce) ou en tant qu’adultes (attrition tardive). L’allemand sera la langue cible pour tous les participants, afin de contraster les trois langues de façon optimale et circonscrire la porte de l’influence translinguistique (ITL). Dans une série de tâches de production et de compréhension, avec des mesures comportementales et oculométriques, nous examinons comment ces différents bilingues se basent sur des règles phonologiques vs. la fréquence lexicale pour attribuer le genre, et comment ils utilisent des règles grammaticales et des indices non-grammaticaux pour la mise en place des accords grammaticaux de genre. L’étude modèlera le rôle de l’AoA de la L2 et de la fréquence d’input en tant que variables continues. L’hypothèse est que AoA et ITL contraignent le recours aux règles et aux données fréquentielles de façon catégorielle dans le développement grammatical, alors que la fréquence d’input et l’ITL auront des effets linéaires additifs dans le développement lexical. Les analyses impliqueront des modèles de régression mixtes et de la modélisation par équation structurelle afin de faire la part du rôle et des interactions entre fréquence, âge, facteurs sociaux et environnementaux dans l’acquisition et l’attrition lexicale et grammaticale.
A travers l’étude des processus top-down et bottom-up à l’intersection entre le lexique et la grammaire dans le développement bilingue, le projet vise la question théorique cruciale de l’implication d’habilités cognitives générales vs. spécifiques au langage.

Coordination du projet

Barbara KÖPKE (UNIVERSITE TOULOUSE II)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UoE University of Essex
UT2 UNIVERSITE TOULOUSE II
TU BS Technische Universität Braunschweig

Aide de l'ANR 200 325 euros
Début et durée du projet scientifique : juin 2023 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter