LabCom_2022 - V2 - Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI - Edition 2022 - Vague 2

Fiabiliser et diagnostiquer les chaînes de tractions électriques mobiles – MYEL

Résumé de soumission

Le Laboratoire Commun « MYEL » a pour projet de fiabiliser la chaîne de traction électrique complète en s’appuyant sur une triple orientation : fiabiliser les organes constitutifs de cette chaîne, piloter ces derniers par des lois de commande adaptées et prédire leurs défaillances. Ce LabCom est à l’initiative de la société CRITTM2A (Centre de Recherche et d’Innovation Technique et Technologique Moteur et Acoustique Automobile) et le Laboratoire Systèmes Électrotechniques et Environnement (LSEE) de l’université d’Artois. Le CRITTM2A est un centre d’essais et d’expertises indépendant proposant des prestations d’ingénierie, de mise au point et d’essais à haute valeur ajoutée dans les domaines de la vibro-acoustique, des batteries et des chaînes de traction électriques et hybrides. Le LSEE travaille à la conception de machines électriques répondant à des contraintes fortes en termes de performances, de durabilité et de fiabilité ; il développe aussi des outils permettant de diagnostiquer leur état de santé. MYEL s’inscrit dans une dynamique déjà amorcée entre les deux partenaires avec un projet ANR PRCE lancé fin 2021 en collaboration avec deux autres entreprises. Une première proposition de LabCom a été formulée en 2021 ; cette version, plus aboutie, s’appuie sur les remarques et conseils formulés par le comité d’évaluation ANR.
Les problématiques et l’évolution de la demande des acteurs de la mobilité électrique poussent le CRITTM2A et le LSEE à pérenniser leur partenariat. En effet, MYEL se positionne face au besoin d’innovations en rupture pour une mobilité durable et en totale évolution. Les contraintes changent, conduisant à un paradigme du secteur automobile sous le prisme des nouvelles normes environnementales sur les émissions de polluants, de l’utilisation de nouveaux matériaux et de la réduction des coûts de développement, d’acquisition et de possession des véhicules. Le croisement des compétences du CRITTM2A et du LSEE permet de répondre à certains de ces besoins à travers deux axes de recherche. Le premier axe consiste à prédire et détecter des défauts moteur/onduleur par l’utilisation d’algorithmes d’apprentissage automatique sur la base des données fournies par un réseau de capteurs déjà intégrés ou non. Le deuxième axe porte sur la fiabilité de la chaîne de traction en fonctionnement grâce à de nouvelles lois de commande adaptatives aux défauts détectés. Ainsi, dans le cadre de MYEL, des travaux de thèses portant sur le diagnostic, sur la prédiction par des méthodes d’apprentissages automatiques et sur la fiabilité par les lois de commande constitueront les premiers éléments d’un travail de fond mené de manière commune. Les avancées scientifiques pourront être significatives avec l’introduction de l’Intelligence Artificielle à différents étages de la chaîne de traction.

Coordination du projet

Fabrice Morganti (LSEE - LABORATOIRE SYSTEMES ELECTROTECHNIQUES ET ENVIRONNEMENT)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UR 4025 LSEE - LABORATOIRE SYSTEMES ELECTROTECHNIQUES ET ENVIRONNEMENT

Aide de l'ANR 363 000 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2023 - 54 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter