CE50 - Sciences de base pour l’énergie

Amélioration des connaissances scientifiques de la combustion de l'ammoniac – SIAC

Résumé de soumission

Pour atteindre l'objectif de l'Europe en matière d'énergie verte en 2050, le stockage de l'énergie jouera un rôle central dans le réseau électrique intelligent moderne afin de garantir un approvisionnement en électricité sûr. L'hydrogène est considéré comme un bon vecteur énergétique, même s'il souffre des coûts de stockage et de transport et de certains problèmes de sécurité. L'ammoniac, l'hydrogène 'nitrogéné', est complémentaire de l'"économie de l'hydrogène" avec comme principaux avantages son coût inférieur par unité d'énergie stockée et sa densité énergétique volumétrique plus élevée. Aujourd'hui, le NH3 est principalement considéré comme un co-combustible des combustibles carbonés afin de réduire l'empreinte carbone globale des applications (telles que les turbines à gaz, les fours industriels ou les moteurs à combustion interne), mais il doit également être considéré comme un véritable combustible sans carbone. En raison de sa faible inflammabilité, le dopage au H2 reste la plupart du temps nécessaire. Le manque de connaissances concernant la chimie de l'oxydation du NH3 et le processus de combustion (c'est-à-dire l'interaction avec différents niveaux de tubulence) limite l'optimisation de la combustion du NH3 et la prédiction des émissions de polluants (en particulier NOx et N2O). Par conséquent, l'objectif principal du SIAC est d'améliorer les connaissances fondamentales de la combustion de l'ammoniac seul ou dopé avec H2 en utilisant des dispositifs expérimentaux de haut niveau à l'échelle du laboratoire avec des techniques optiques et de valider/fournir des outils de modélisation précis à travers les données expérimentales, le mécanisme cinétique avec des simulations LES et DNS. Pour répondre aux possibilités futures de l'utilisation du NH3 comme combustible pour réduire l'empreinte carbone de tout type de système énergétique (moteur à combustion interne, turbine à gaz, brûleur), cette proposition fournira de nouvelles données fondamentales pour franchi

Coordination du projet

Christine ROUSSELLE (Centre national de la recherche scientifique)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Université de Lille
CERFACS
FITE Centre national de la recherche scientifique

Aide de l'ANR 609 716 euros
Début et durée du projet scientifique : octobre 2022 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter