Résilience - COVID-19 - Résilience - Coronavirus disease 2019

Caractérisation clinique et biologique du syndrome d'activation mastocytaire dans le COVID long et prédisposition génétique – ACT-LONG-COVID

Résumé de soumission

Près de 10% des patients ayant présenté la COVID-19 ont des symptômes persistants après la guérison de l'infection. Certains symptômes sont liés aux complications de leur hospitalisation ou bien liés à des signes spécifiques de la COVID-19. Cependant, une majorité de patients présentent des symptômes qui n'étaient pas présents lors de l'infection initiale. La caractérisation préliminaire de cette pathologie retrouve une maladie systémique avec de nombreux symptômes également observés dans le syndrome d'activation mastocytaire (SAMA). De plus, des antécédents de manifestations allergiques avant la COVID-19 semblent être associées à la survenue d'un COVID long. Le SAMA est une pathologie pouvant être idiopathique, secondaire à une maladie clonale mastocytaire (mastocytose ou clonalité KIT isolée) ou associée à une duplication ou amplification du nombre de copie du gène TPSAB1 codant pour la tryptase alpha/beta 1 responsable de l'hyper-alpha-tryptasémie (HAT). La HAT est retrouvée dans 5% de la population générale et entre 20% et 30% dans les pathologies liées à l'activation mastocytaire. Nous posons l'hypothèse que le COVID long est associée à un SAMA post-infectieux survenant chez des patients prédisposés. L'objectif du projet de recherche est d'étudier les signes cliniques et biologiques de SAMA ainsi que le nombre de copie du gène TPSAB1 chez les patients avec COVID long. Si cette hypothèse est confirmée, cela pourrait permettre d'améliorer la prise en charge des patients notamment en ayant recours aux traitements ciblant le mastocyte.

Coordination du projet

Olivier Hermine (INSTITUT DES MALADIES GÉNÉTIQUES (IHU))

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IMAGINE INSTITUT DES MALADIES GÉNÉTIQUES (IHU)

Aide de l'ANR 79 999 euros
Début et durée du projet scientifique : mai 2021 - 9 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter