CE35 - Maladies infectieuses et environnement

Prédire l’acquisition de la résistance aux artémisinines par les parasites responsables du paludisme – PAAR

Résumé de soumission

La lutte contre le paludisme fait face à en Asie à la résistance du parasite Plasmodium falciparum aux artémisinines. Les artémisinines sont le composant central des thérapies combinées à base d'artémisinine (ACT) qui associent un dérivé d'artémisinine à une autre molécule antipaludique. En 2020, des parasites résistants aux artémisinines ont été signalés en Amérique du Sud, et en Afrique où, d'ici 2040, la résistance aux artémisinines entraînera une augmentation de l'incidence de plusieurs millions de cas. À ce jour, cette résistance ne peut être suivie sur le terrain qu'une fois qu'elle est apparue. Mon projet vise à explorer la biologie du parasite Plasmodium soumis à la pression des artémisinines afin d'identifier des marqueurs prédictifs de l'acquisition de la résistance. De tels outils permettraient de la détecter précocement et d’adapter les politiques thérapeutiques sur le terrain.

Coordination du projet

Lucie PALOQUE (LABORATOIRE DE CHIMIE DE COORDINATION)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LCC LABORATOIRE DE CHIMIE DE COORDINATION

Aide de l'ANR 300 384 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2021 - 42 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter