RA-COVID-19 V7 - Recherche - Action Coronavirus disease 2019 - Vague 7

Etude de la vitesse des gouttelettes exhalées dans la parole – SpeeD Vel

Résumé de soumission

Depuis la fin du confinement, la reprise des activités sociales et professionnelles a fait apparaitre un questionnement à propos de la diffusion du SARS Cov 2 par la parole et des mesures pour s’en protéger. La parole normale (calme) ou professionnelle (forte) ont été identifiées comme des activités à risque élevé d’exposition au virus du fait de la production élevée de gouttelettes dans l’air exhalé par le locuteur. La transmission possible de la maladie Covid 19 du fait de l’activité de parole est un sujet qui apparait fréquemment dans les médias ce qui souligne le caractère imprécis et parfois contradictoire des données disponibles dans la littérature.

Nous proposons une étude systématique d’analyse de la vélocité des gouttelettes dans l’air expirée pendant différentes conditions de parole (parole normale, parole projetée forte, parole en interaction). Cette étude permettra de définir avec précision la dispersion des gouttelettes et fournira aux autorités de santé des données objectives concernant le risque de contamination. Notre but est l’ETUDE SYSTÉMATIQUE DES GOUTTELETTES PRODUITES DANS LA PAROEL EN FONCTION DE L’INTENSITÉ ET DU CONTEXTE PHONETIQUE (VOYELLES, CONSONNES, INTONATION). Ce projet relève du thème "PREVENTION ET CONTROLE DE L’INFECTION" et plus précisément de l"ETUDE DES FACTEURS HUMAINS ET ENVIRONNEMENTAUX INFLUENCANT LA TRANSMISSION". Les résultats fourniront une base de connaissance solide pour la mise en place et l’amélioration des mesures de protection dans différents domaines : adaptation des masques, validation des distances recommandées dans l’éducation et plus généralement dans les environnements professionnels.


Dans ce but nous mettons en interrelation une équipe interdisciplinaire et complémentaire, (Laboratoire Parole et Langage LPL spécialisé en sciences phonétiques et Institut Universitaire des Sciences et Techniques de l’Ingénieur IUSTI spécialisé en étude du comportement des flux) qui seront associés dans ce projet pour répondre aux difficiles questions suivantes :
1) Quelle est la vélocité de l’air expiré dans la parole ? Nous proposons une étude systématique de cette vélocité à l’aide d’un anémomètre à fil chaud durant la production d’un corpus explorant de façon exhaustive les phonèmes de la langue française sur la base d’une cohorte de 50 locuteurs
2) Que lest la quantité de gouttelettes émises dans l’air expire pendant la parole ? Nous proposons d’utiliser un analyseur de particules pour obtenir une sorte de spectrographie de taille des particules émises. Cette taille (masse/volume) est cruciale pour la détermination de leurs caractéristiques cinétiques
3) Comment se dispersant les gouttelettes dans l’air expire durant la parole ? Nous utiliserons des caméras à Grande Vitesse pour analyser la vélocité et la trajectoire des particules émises. Ce travail avait déjà été commencé pendant le confinement et des résultats partiels publiés (1).
4) Après le recueil de ces données, il sera possible d’alimenter des études de simulation numérique (Computational Fluid Dynamics) pour simuler le transport, la dispersion et l’évaporation des gouttelettes émises dans les différentes conditions de parole.


Ainsi au bout des 9 mois prévus pour l’étude nous pourrons fournir aux agences gouvernementales chargées des décisionS concernant la santé et plus généralement à la communauté scientifique nos données concernant les différentes situations de parole et en particulier concernant la voix forte et projetée (éducation, environnement professionnel). Ces données contribueront à améliorer la sécurité de la population en répondant au volet prévention de l’appel RA COVID.

1. Giovanni A, Radulesco T, Bouchet G, Mattei A, Revis J, Bogdanski E, Michel J. Transmission of droplet-conveyed infectious agents such as Sars Cov2 by speech and vocal exercises during speech therapy : preliminary experiment concerning airflow velocity. Europ Arch ORL 2020 20-01484R1 published on line July 2020

Coordination du projet

Antoine Giovanni (Laboratoire Parole et Langage)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LPL Laboratoire Parole et Langage
IUSTI Institut universitaire des systèmes thermiques industriels

Aide de l'ANR 121 314 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2020 - 9 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter