CE42 - Capteurs, instrumentation

Génération future de microscopie à effet tunnel radiofréquence – GINET2_0

Résumé de soumission

Les techniques de spectroscopie atomique permettent, depuis plusieurs décennies, de sonder des excitations magnétiques ou électroniques de faible énergie à l’échelle de l’atome unique dans des systèmes dilués. En matière condensée, les atomes interagissent fortement avec leur environnement et la durée de vie des états excités est courte. Aussi seul des systèmes de grande taille pouvaient être sondé par résonance magnétique. Détecter des excitations de très basse énergie dans la limite de l’atome en matière condensée est un défi. Depuis peu la sensibilité des techniques de résonance s’améliore grandement. La récente combinaison de la microscopie à effet tunnel aux ondes radiofréquence (RF-STM) ouvre une nouvelle ère en donnant accès à des excitations magnétiques dans la plage du neV. Nous proposons ici d'aller plus loin en développant de nouvelles techniques RF-STM qui permettront l'imagerie magnétique d'objets enterrés et la détection d'excitations électroniques.

Coordination du projet

Marie HERVÉ (Institut des nanosciences de Paris)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSP Institut des nanosciences de Paris

Aide de l'ANR 322 920 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2020 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter