CE18 - Innovation biomédicale

Les lipohenols de nouveaux anti-oxydants et stresseurs carbonylés pour combattre la dégénérescence maculaire – LipoPheRet

Résumé de soumission

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une pathologie neurodégénérative affectant les cellules des photorécepteurs lors de la production d’un rétinoïde cytotoxique nommé A2E. Ce mécanisme intervient également dans la dégénérescence maculaire génétique (Stargardt) par le biais d’un double stress carbonylé et oxydant. Basé sur de premiers résultats in vivo prometteurs (voie IV) réalisés sur un modèle animal de la maladie de Stargardt, notre programme de recherche vise à développer des dérivés lipophénoliques capables d’interférer avec le double mécanisme de stress Carbonylé et Oxydant (COS) impliqué dans la biosynthèse de l’A2E. Ces nouveaux composés possèdent un mécanisme d’action original comparé aux solutions pharmacologiques proposées jusqu’à présent. De plus, basés sur des structures naturelles de type polyphénolique et omega-3, ces nouveaux agents thérapeutiques permettraient de contourner les problèmes de toxicités fréquemment observés dans les traitements envisagés pour combattre la dégénérescence maculaire. Afin de pouvoir proposer un traitement adapté aux patients atteints de dégénérescence maculaire, le projet de recherche s’articule en 3 objectifs : la formulation de ces composés lipophénoliques lipidiques précédemment découverts afin qu’ils soient administrables par voie orale ; leur modulation chimique afin d’optimiser leurs activités anti-COS, réduire les doses efficaces et limiter leur potentielle métabolisation ; la validation de l’efficacité in vivo (protection des photorécepteurs, réduction de l’A2E) des meilleurs candidats, après administration chronique orale chez l'animal dans un modèle de la maladie de Stargardt.

Coordinateur du projet

Madame Céline Crauste (Institut des Biomolécules Max Mousseron)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IBMM Institut des Biomolécules Max Mousseron
ICGM Institut de chimie moléculaire et des matériaux - Institut Charles Gerhardt Montpellier
INM Institut des Neurosciences de Montpellier - Déficits Sensoriels et Moteurs

Aide de l'ANR 578 322 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2019 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter