LabCom Consolidation - Laboratoires communs organismes de recherche publics – PME/ETI

SOLutions Appliquées à la Recherche d’Innovations Solaires – SOLARIS

Résumé de soumission

SOLARIS a permis de mettre en œuvre et de proposer une nouvelle génération de capteurs solaires thermiques intelligents qui a été mis sur le marché en 2016 permettant de mieux utiliser l’énergie solaire.

Une couche absorbante intelligente protège les collecteurs de la surchauffe. La technologie brevetée ThermProtect de l'institut Jean Lamour et de Viessmann dégrade les propriétés thermiques des capteurs solaires lorsqu'ils atteignent une température spécifique. Une température de 68°C provoque des changements dans la structure cristalline de la couche absorbante, augmentant le taux de rayonnement thermique et réduisant la chauffe du collecteur. ThermProtect réduit considérablement la température maximale à l'intérieur du collecteur et empêche la formation de vapeur dans le circuit solaire. Lorsque la température du collecteur est abaissée, la structure cristalline revient à son état d'origine et le capteur retrouve ses performances. Plus de 95% de l'énergie solaire entrante sera alors absorbée et convertie en chaleur. Seuls les cinq pour cent restants se reflètent. Il n'y a pas de limite au nombre de cycles que la structure cristalline peut subir, ce qui rend cette propriété disponible tout le temps.

En régulant passivement sa température autour de 68°C, il évite les problèmes de surchauffe et il permet de supprimer la maintenance du système sur site (garantie à vie du fluide caloporteur). Cette nouvelle couche sélective fonctionne sur un système dopé à l’aluminium et a permis une nette amélioration de la régulation thermique du capteur (brevet WO 2014140499 A1). Ce succès a convaincu Viessmann de transférer tous ses moyens de production de la couche sélective standard vers la nouvelle couche thermochrome qui a été développée dans le cadre de SOLARIS. Cependant, une hétérogénéité sur la composition chimique de la couche est actuellement constatée nécessitant une adaptation du procédé de fabrication. D’autre part, il faut trouver une solution pour augmenter la température de l’effet thermochrome, une nouvelle génération de couches solaires thermochromes plus performantes est en développement dans la cadre de SOLARIS (brevet déposé le 13 mars 2017 n° 17 52026).

Coordinateur du projet

Monsieur Fabien CAPON (Institut Jean Lamour)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IJL Institut Jean Lamour

Aide de l'ANR 62 500 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2018 - 18 Mois

Liens utiles