Chaires industrielles - Chaires industrielles

OXY-combustion et Transferts de Chaleur pour les nouvelles TEChnologies de l’énergie – OXYTEC

Résumé de soumission

L’oxy-combustion est pour Air Liquide un axe stratégique de croissance qui adresse les enjeux de l’énergie et de l’environnement de son programme d'entreprise ALMA 2015. Elle est envisagée comme une route prometteuse pour la production de vapeur et d’électricité décarbonée. La chaire industrielle vise à l’amélioration des connaissances et la maîtrise des ces technologies pour des combustibles gazeux (gaz naturel, gaz de synthèse), puis pour des combustibles liquides (fiouls lourds, résidus de distillation de pétrole) et dans le futur des combustibles solides (charbon, biomasse) pour des systèmes fonctionnant sous pression. Les avancées dans ces domaines, les méthodes et les outils produits dans le cadre de la chaire permettront de développer l’expertise de l’Air Liquide sur ces procédés d’oxy-combustion appliqués à la production d’électricité décarbonée mais également sur la production de gaz de synthèse pour l’industrie chimique, la production d’essence de synthèse, les bio-carburants, etc. Compte tenu du peu de données disponibles et d’études réalisées de l’oxy-combustion sous-pression, la démarche adoptée repose sur une approche combinant l’expérimentation, la modélisation et la simulation autour d’une plate-forme expérimentale instrumentée destinée à l’analyse détaillée de l’écoulement et des transferts thermiques de flammes stabilisées sur des injecteurs swirlées, haute-pression lorsque le comburant est enrichi en oxygène et que les gaz sont dilués par du CO2 et de la vapeur d’eau.

Coordinateur du projet

Laboratoire EM2C de l'Ecole Centrale Paris et du CNRS (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Laboratoire EM2C de l'Ecole Centrale Paris et du CNRS

Aide de l'ANR 1 175 999 euros
Début et durée du projet scientifique : août 2012 - 48 Mois

Liens utiles