JCJC SVSE 7 - JCJC : Sciences de la vie, de la santé et des écosystèmes : Biodiversité, évolution des écosystèmes, écosystèmes productifs, agronomie

Vieillissement et intégrité fonctionnelle : modulation par traitements anti-age chez un Vertébré à durée de vie extrêmement courte. – ALIVE

Résumé de soumission

Augmenter la durée de vie est considéré comme un des éléments fondamentaux contribuant à l’amélioration de la qualité de vie. Un effort de recherche croissant est ainsi observé dans le but de développer des traitements dédiés à limiter les effets du vieillissement et à augmenter la longévité. Le vieillissement est accompagné d’un dysfonctionnement des fonctions biologiques, comme la fonction cardiaque, le système immunitaire, la locomotion ou la nutrition, ainsi que d’une dégradation cellulaire et tissulaire (e.g. système neural). Récemment, 3 manipulations expérimentales se sont révélées comme contribuant à l’augmentation de la durée de vie et à la réduction des effets du vieillissement :
- la restriction calorique qui prolonge la durée de vie chez plusieurs organismes; l’effet chez la drosophile étant lié à la réduction du risque de mort instantanée,
- la diminution de la température corporelle qui réduit le vieillissement démographique chez la drosophile et les poissons,
- le régime enrichi en resvératrol (un phyto-polyphénol naturel présente chez le raisin et le vin rouge) qui a également un effet positif sur la longévité des poissons et des métazoaires à travers une réduction du vieillissement démographique.

Cependant, les mécanismes sous jacents au prolongement de la durée de vie restent mal connus, comme il est également incertain si ces 3 traitements anti-vieillissement convergent vers des processus physiologiques communs. Par ailleurs, les données existantes proviennent de différentes espèces, et sont le résultat d’études menées indépendamment et basées sur des approches différentes.
Dans ALIVE, nous proposons d’étudier les effets de ces 3 traitements chez un Vertébré présentant une le poisson Notobranchius furzeri. Cette espèce présente une série de caractéristiques, qui font de lui un modèle idéal pour étudier les effets de l’âge et des traitements anti-vieillissement: (i) il a une petite taille (max. 5.5 cm) et peut être élevé en laboratoire en grand nombre, (ii) sa durée de vie est très réduite (~13 semaines) et peut être manipulée par le resvératrol et la température.

Dans ce projet, nous nous proposons d’étudier 4 fonctions biologiques chez les poissons vieillissants: le métabolisme aérobie, la fonction cardiaque, la réponse immunitaire et la réponse de fuite (comme indicateur de l’intégrité fonctionnelle des performances locomotrices et sensorielles). Une approche intégrée sera employée à travers des outils expérimentaux appliqués à l’échelle de la molécule, des tissus et de l’individu.
Le 1er objectif de ce projet est de corréler la capacité métabolique aérobie (AMS ou potentiel énergétique) de l’organisme à l’état de vieillissement, et d’évaluer les variations relatives de la bio-génèse mitochondriale.
Le 2nd objectif est d’étudier l’effet du vieillissement sur la fonction cardio-vasculaire, et d’établir la relation avec les variations de l’AMS.
Le 3ème objectif est d’examiner la progression de l’immuno-depression avec le vieillissement et la dégénération tissulaire associée.
Le 4ème objectif est d’estimer les effets du vieillissement sur la réponse de fuite, ainsi que la dégénérescence du système neural associé.
Dans tous les cas, la modulation des effets âge-dépendants par des traitements anti-vieillissement sera évaluée.

A travers ces objectifs, les principales hypothèses testées sont :
(i) les 3 traitements anti-vieillissement testés vont retarder, ou ralentir, les effets délétères de l’âge sur les fonctions et systèmes biologiques étudiés en provoquant des effets similaires; et (ii) l’AMS est un facteur clé dans la régulation de la longévité.
L’ensemble des résultats contribuera à (i) une meilleure compréhension des mécanismes énergétiques contrôlant la durée de vie, (ii) à établir si l’AMS est un régulateur clé de la durée de vie et (iii) à évaluer les effets des traitements anti-vieillissement sur l’intégrité fonctionnelle de fonctions et systèmes biologiques clés.

Coordinateur du projet

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE CENTRE POITOU-CHARENTES (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE CENTRE POITOU-CHARENTES

Aide de l'ANR 402 251 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles