JCJC SVSE 7 - JCJC : Sciences de la vie, de la santé et des écosystèmes : Biodiversité, évolution des écosystèmes, écosystèmes productifs, agronomie

Connectivité des Populations Marines Application au Lagon Sud de Nouvelle-Calédonie – COMPO

Résumé de soumission

Dans ce projet nous proposons d’étudier la dispersion larvaire et la connectivité d’une population de poisson (demoiselle, Dascyllus aruanus) et d’invertébré (bénitier, Tridacna maxima) dans le Grand Lagon Sud de la Nouvelle-Calédonie (SLNC), en utilisant trois approches émergentes et complémentaires en : (1) génétique, l’analyse de parenté des recrues, (2) microchimie, le marquage artificiel des embryons, et (3) modélisation, les modèles biophysiques de transport larvaire. Ces trois approches ont chacune fait l’objet d’avancées récentes significatives mais pas, à notre connaissance, d’une intégration dans le cadre d’un projet commun d’analyse de la connectivité de populations marines. En particulier, alors qu’une estimation de la connectivité est essentielle pour répondre à de nombreuses interrogations, comme l’effet des aires marines protégées (AMP) sur la dynamique et la structuration des populations marines, il existe un gouffre entre nos capacités à évaluer expérimentalement cette connectivité (par des approches génétiques et microchimiques, par exemple) et nos possibilités de la modéliser (par des modèles biophysiques de transport larvaires, par exemple). Dans ce projet, nous proposons de participer à combler ce gouffre en mutualisant les efforts de jeunes chercheuses et de jeunes chercheurs possédant des compétences scientifiques complémentaires, leur permettant d’aborder cette question de la connectivité par ses différentes facettes. Le SLNC constitue un système modèle idéal pour réaliser cet objectif, car c’est un écosystème récifal de taille raisonnable, constitué d’habitats fragmentés peuplés d’espèces commerciales et emblématiques, qui comprend un réseau d’AMP bien développé et fait l’objet d’un certain nombre de projets complémentaires à celui que nous proposons. Nous voyons ce projet sur la connectivité des populations marines dans le SLNC comme la première étape nécessaire à la construction d’un cadre théorique, méthodologique, expérimental et computationnel, permettant de réutiliser les mêmes approches d’estimation de la connectivité et de ses conséquences sur la dynamique de populations dans d’autres écosystèmes marins. En ce sens, ce projet ANR JCJC contribuera significativement à constituer une collaboration fructueuse et durable entre ses différents membres.

Coordinateur du projet

INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT - IRD (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT - IRD

Aide de l'ANR 190 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles