FRAL - Appel Franco-allemand en sciences humaines et sociales

Gallotropisme et modèles civilisationnels dans l'espace germanophone (1660-1789) – Gallo-civi

Gallotropisme et modèles civilisationnels dans l’espace germanophone (1660-1798)

Le projet, clairement situé dans une perspective d’histoire littéraire, se proposait, d’étudier le champ des relations culturelles franco-allemandes du dernier tiers du 17e siècle jusqu’au changement d’époque de l’année 1789.

Tropismes vs influences

On est parti d’un questionnement neuf utilisant la notion de tropisme. Le concept et le phénomène de tropisme dont sont déduites les prémisses méthodologiques du projet sont empruntés aux sciences naturelles. Mais le sens métaphorique de tropisme en français –«force obscure qui pousse un groupe, un phénomène à prendre une certaine orientation» – indique bien le potentiel heuristique du concept. Son objectivité qui le distingue de la recherche ancienne sur les « influences » permet de saisir le phénomène de focalisation sur un modèle civilisationnel étranger en évitant le recours à l’alternative schématique de l’admiration (gallophilie) ou du rejet (gallophobie).

La notion de modèle civilisationnel sur laquelle se fonde le projet est entendue comme un tout avec ses aspects matériels et spirituels. L’objectif était de saisir précisément la situation dans laquelle le gallotropisme se développe dans l’espace germanophone, quels aspects de la culture française sont retenus et lesquels rejetés en fonction des problèmes et des besoins allemands.

Critique de la civilisation
L’historique de la perception de ces dispositions culturelles a permis d’analyser la naissance quasi simultanée de la notion de « critique de la civilisation » (Kulturkritik) en Allemagne.
La plus-value de ce projet qui, en raison de sa thématique et de sa méthodologie, devait être mis en œuvre par une équipe constituée de spécialistes allemands et français de littérature et d’histoire culturelle résidait dans l’exclusion, dans ce champ de recherche extrêmement différencié, de toute considération monoperspectiviste.

Le but de l’entreprise qui se voulait une contribution à la recherche fondamentale en sciences humaines était la réalisation d’un ouvrage en plusieurs volumes auquel devaient participer les nouvelles générations de chercheurs intégrés dès le début dans ce programme de travail.
Les 3 volumes du projet vont paraître en 2015-2016 comme supplément de la revue Euphorion chez l’éditeur Winter Universitätsverlag de Heidelberg. S’ajoutera une anthologie de lettres écrites en français par des auteurs germanophones

Wolfgang Adam Jean Mondot (ed.), Modèle civilisationnel dans l’espace germanophone (1660-1789) Vol.. 1-3 Suppl. à la revue Euphorion.

Vol. 1 : Wolfgang Adam, Ruth Florack, Jean Mondot (éd.), Gallotropisme, les composantes d’un modèle civilisationnel et les formes de ses manifestations
Vol. 2: Wolfgang Adam, York-Gotthart Mix, Jean Mondot (éd.)
Gallotropisme entre attraction et rejet
Vol.3 : Barbara Mahlmann-Bauer, Michèle Crogiez-Labarthe, (éd).
Gallotropisme dans l’espace hélvétique au XVIIIe siècle

Anthologie de lettres écrites en français par des auteurs germanophones (à paraître)

Le projet se situe clairement dans une perspective d’histoire et d’analyse littéraire. Il se propose, à partir d’un questionnement neuf utilisant la notion de tropisme, d’étudier le champ des relations culturelles franco-allemandes du dernier tiers du XVIIe siècle jusqu’au changement d’époque de l’année 1789. Le concept et le phénomène de tropisme dont procèdent les approches méthodologiques du projet sont empruntés aux sciences naturelles. Mais le sens métaphorique de tropisme en français – « force obscure qui pousse un groupe, un phénomène à prendre une certaine orientation » – révèle bien le potentiel heuristique du concept. Son objectivité qui le distingue de la recherche ancienne sur les influences permet de saisir le phénomène de focalisation sur un modèle civilisationnel étranger en évitant le recours à l’alternative schématique de l’admiration (gallophilie) ou du rejet (gallophobie). La notion de modèle civilisationnel sur laquelle se fonde le projet est entendue comme un tout avec ses aspects matériels et spirituels. L’objectif est de saisir précisément la situation dans laquelle le gallotropisme se développe dans l’espace germanophone, quels aspects de la culture française sont retenus et lesquels rejetés en fonction des problèmes et des besoins allemands. L’historique de la perception de ces dispositions culturelles conduira à analyser la naissance quasi concomitante de la notion de « critique de la civilisation » (Kulturkritik) en Allemagne. La plus-value de ce projet qui, en raison de sa thématique et de sa méthodologie, ne peut être mis en œuvre que par une équipe constituée de spécialistes allemands et français de littérature et d’histoire culturelle réside dans l’exclusion, dans ce champ de recherche extrêmement complexe, de toute considération monoperspectiviste. Le but de l’entreprise qui se veut une contribution à la recherche fondamentale en sciences humaines est la réalisation d’un ouvrage de synthése en plusieurs volumes auquel doivent participer les nouvelles générations de chercheurs intégrés dès le début dans ce programme de travail.

Coordinateur du projet

Monsieur Jean MONDOT (UNIVERSITE DE BORDEAUX III) – mondot.jean@wanadoo.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Universite Osnabrück
LNS (lumières Nature Société) UNIVERSITE DE BORDEAUX III

Aide de l'ANR 70 997 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter