CONTINT - Contenus et Interactions

Sécurisation d’impressions par codes graphiques – Estampille

Résumé de soumission

Estampille est un projet qui cherche à lutter contre la falsification de documents imprimés et la contrefaçon de produits à valeur marchande. A cette fin, nous proposons d’imprimer une marque de confiance par l’impression d’une Code Graphique (CG) sûr, non copiable, non modifiable au sein du document, de l’emballage ou de l’étiquette du support original. En termes de sécurité, l'utilisation des CG permet d’assurer à la fois le contrôle d’intégrité du support original (le fait que son contenu reste inchangé et ne soit pas falsifié) et son authentification (la preuve que le document présenté ne soit pas une contrefaçon).
Techniquement, l'intégrité est assurée en transmettant dans le CG un hash robuste. Contrairement au hash classique, le hash robuste est un condensé secret qui n'est pas modifié par des traitements usuels comme le changement de contraste, l'ajout de bruit numérique ou l'impression.
L’authentification repose sur le fait que le CG est construit de façon à ce que toute copie du support original subisse une dégradation provenant du processus de contrefaçon. Cette dégradation est ensuite mesurée et détectée grâce à la présence du CG.

Les applications et situations sont variées: utilisation par les douanes, directement en magasin, chez le manufacturier, sur la ligne d’assemblage, ou au siège du département d’intégrité de la marque.

Les objectifs et verrous liés à l’utilisation de CG sûrs sont les suivants :
- analyser et modéliser le processus d’impression par des modèles physiques et de traitement des signaux,
- générer des CG permettant de détecter une copie (contrefaçon),
- générer des CG permettant de détecter une modification du contenu du document
- procéder à une analyse globale de la sécurité du système en spécifiant les scénarios d'attaques possibles.
- étudier l’apport de preuves d’un point de vue juridique pour la détection de contrefaçons et de falsifications.

Le programme de travail du projet s’appuiera sur un découpage en tâches et sous tâches interdépendantes que sont (1) la modélisation de l’impression du CG, (2) l’utilisation de la théorie de l’information pour générer des codes pour l’authentification, (3) l’utilisation des hashs robustes pour permettre de garantir l’intégrité du document, (4) l’analyse de la sécurité globale du système et (5) l’utilisation de mesures techniques pour l’établissement de preuves juridiques.
Les avancées scientifiques seront ensuite valorisées via la réalisation d’un démonstrateur.

Les retombées scientifiques, technique et économique liées à ce projet peuvent être importantes.

Retombées scientifiques:
- Le caractère stochastique du processus d’impression n’est pour le moment que très peu connu et l’influence des différents paramètres que sont le procédé, la résolution, l’encre et le papier reste à déterminer.
- Le degré de dégradation entre le document original imprimé et sa copie reste à être numériquement quantifié. Cela sera possible via la numérisation d’éléments très fins du CG après impression et traitement informatique du fichier.
- Nous comptons également proposer une approche novatrice mêlant la théorie de l’information et du codage pour l’authentification. Les codes aléatoires utilisés jusqu’à présent n’ont pas de propriétés particulières et l’apport théorique doit permettre d’optimiser le processus de classification.

Retombées techniques:
- Une nouvelle fonctionnalité (le contrôle d’intégrité) va être ajoutée, elle n’est actuellement pas encore prise en compte dans les CG produits par ATT.
- La certification juridique des mesures de protection techniques permettra de définir la recevabilité des preuves et leur conformité vis à vis de la gestion des exceptions.

Retombées économiques:
- L’augmentation du niveau de sécurité des solutions actuelles de protection par CG permettra d’augmenter la compétitivité de l’entreprise ATT.

Coordinateur du projet

Monsieur Patrick Bas (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE NORD-PAS-DE-CALAIS ET PICARDIE) – Patrick.Bas@ec-lille.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

GIPSA CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE RHONE-ALPES SECTEUR ALPES
LGP2 INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE
CERDI UNIVERSITE DE PARIS XI [PARIS- SUD]
ATT ADVANCED TRACK AND TRACE
LATA S.A. MICHEL LATA
LAGIS CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE NORD-PAS-DE-CALAIS ET PICARDIE

Aide de l'ANR 813 927 euros
Début et durée du projet scientifique : - 46 Mois

Liens utiles