Blanc SVSE 7 - Sciences de la vie, de la santé et des écosystèmes : Biodiversité, évolution des écosystèmes, écosystèmes productifs, agronomie

MECANISMES EPIGENETIQUES ET GENETIQUES DE L’EVOLUTION ADAPTATIVE: LES PARASITES METAZOAIRES PEUVENT-ILS L’EMPORTER SUR LA REINE ROUGE ? – EPIGEVOL

Résumé de soumission

Une caractéristique commune des organismes vivants est leur capacité à s’adapter et évoluer dans un environnement. Or les conditions environnementales sont fluctuantes.
Par conséquent, pour s’adapter à ces conditions changeantes, les organismes doivent produire de nouveaux phénotypes. Cette course évolutive a été illustrée par Van Valen à l’aide de l’image de la reine rouge. Dans les interactions hôte-parasite, les pressions sélectives sont importantes et l’évolution rapide. Ces modèles biologiques sont par conséquent adaptés pour étudier les processus générateurs de variabilité phénotypique et leur relation avec l’évolution adaptative.
Les helminthes sont des vers parasites qui sont les agents infectieux les plus fréquemment rencontrés dans les pays en voie de développement. Les infections par les heminthes intestinaux, les ascaris, les schistosomes et autres filaires représentent un fléau plus important en terme de prévalence que la tuberculose et malaria réunies. Environ 200 millions de personnes sont infectées par le seul schistosome et 600 millions de personnes sont considérées comme directement exposées. Schistosoma mansoni (agent de la bilharziose intestinale) est endémique de la région des lacs africains, et a colonisée le continent américain au 17ème siècle. Seulement une drogue est disponible et quelques cas de résistance ont été mis en évidence.
De surcroit, des études récentes menées dans ce domaine de recherche ont mis en évidence l’étonnante variabilité phénotypique dont ce parasite est doté. Dans ce contexte, il est urgent de mener des recherches destinées à la compréhension des capacités adaptatives extraordinaires des parasites métazoaires. Ce projet se propose d’élucider les mécanismes génétiques et épigénétiques à la base de ce processus.

Coordinateur du projet

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON

Aide de l'ANR 270 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles