JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Buts de maîtrise et buts de performance : une perspective de psychologie sociale – SoPAG

Résumé de soumission

L'étude de la motivation dans un contexte scolaire et universitaire a été l'objet de nombreux travaux ces trente dernières années. La grande majorité de ces travaux a utilisé l'approche des buts d'accomplissement comme cadre de référence (Ames, 1992; Dweck, 1986; Harackiewicz, Barron & Elliot, 1998). D'après ces recherches, deux grands types de buts peuvent organiser les activités des étudiant(e)s au cours de leur réalisation de tâches académiques. Les buts de maitrise correspondent au désir d'apprendre, d'améliorer son propre niveau de connaissance. Les buts de performance en revanche correspondent au désir de faire preuve de compétence comparativement à autrui. Ces travaux, principalement développés en psychologie de l'éducation, ont longtemps été ignorés des psychologues sociaux. La plupart de ces recherches a visé à examiner les effets des buts, la plupart du temps, mesurés comme variables dispositionnelles, sur de nombreux comportements académiques, tel que le mode d'étude, l'intérêt dans la tâche, la performance. La dimension « sociale » des buts d'accomplissement a en revanche très longtemps été négligée. L'objectif du présent programme de recherche est d'étudier les buts d'accomplissement sous un angle « social ». Plus particulièrement, nous nous baserons sur l'approche développée par Doise (1982) pour comprendre mieux comment les buts d'accomplissement agissent dans un contexte scolaire et universitaire. Selon Doise (1982), lorsqu'elle examine un objet (e.g., une attitude, un comportement), la psychologie sociale doit suivre 4 niveaux d'analyse. Au niveau intra-individuel (niveau 1), l'objectif est de comprendre comment les individus organisent leurs connaissances et leurs expériences dans leur esprit. Au niveau 2 (niveau inter-individuel ou groupal), les explications sont à trouver dans les relations sociales et l'appartenance à différents groupes. Au niveau 3 (niveau positionnel), les explications reposent sur la notion de statut social, et de place qu'un individu ou un groupe occupe dans une organisation hiérarchique particulière. Au niveau 4 enfin, (niveau idéologique) les valeurs sociales, ainsi que l'impact de la culture sont prises en comptes pour examiner un phénomène. Jusqu'ici, la plupart des travaux dans le domaine des buts d'accomplissement se situent au niveau 1. Dans le présent programme de recherche, nous aborderons la question des buts d'accomplissement en suivant les niveaux d'analyses 2, 3 et 4. Trois directions de recherches sont pour cela définies : Dans un premier temps, nous examinerons la mesure dans laquelle les buts d'accomplissement n'affectent pas seulement les comportements individuels mais également les comportements sociaux (e.g., aide vs. entrave à autrui, régulation des conflits). Ce premier axe permettra d'intégrer la dimension interpersonnelle (niveau 2) à l'étude des buts d'accomplissement. La prise en compte du genre comme modérateur des effets du conflit permettra en outre d'y intégrer la dimension positionnelle (niveau 3). Dans un second axe de recherche, nous étudierons les buts d'accomplissement non plus comme variables prédictives de comportements mais comme résultant d'une demande contextuelle importante. Nous étudierons plus spécifiquement comment les buts de performance, bien que dévalorisés par le discours des enseignant(e)s restent considérés par les étudiant(e)s comme un moyen efficace de réussir à l'université. Nous essayerons également de comprendre si certaines structures de récompense (notamment, les ressources limitées) peuvent pousser les individus à l'adoption de buts de performance en dépit de la faible valeur sociale associée à ces buts. Cet axe de recherche permettra d'étudier les buts d'accomplissement sous un angle à la fois interpersonnel (niveau 2) et idéologique (niveau 4). Enfin, nous examinerons les buts comme variables modératrices de la réussite des étudiant(e)s issus de milieux défavorisés. Nous nous appuierons pour ceci sur les recherches sur la menac

Coordination du projet

Céline DARNON (Université)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 150 200 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter