Vulnérabilité - Vulnérabilité : climat et milieux

– IPSOS-SEAL

Résumé de soumission

Les écosystèmes marins polaires sont parmi les plus sensibles aux effets des changements climatiques, avec des résultats contradictoires sur l'évolution de la productivité de l'Ocean Austral (OA) au réchauffement global. Dans le cadre du programme API - MEOP (n° 153), ce projet évaluera la vulnérabilité de la productivité biologique de l'OA et ses conséquences en terme de quantités de CO2 «fixées» par la pompe biologique et sur la biologie de prédateurs marins supérieurs. La variabilité inter-annuelle des conditions du système océan-climat sera utilisée comme expérience naturelle pour évaluer les effets d'un changement chronique, du fait du réchauffement climatique, sur la productivité de l'OA. Ce programme associe des experts en biogéochimie marine, océanographie spatiale, modélisation de la production primaire (PP), géostatistiques et biologie, et a recourt à une méthode novatrice d'échantillonnage de la fluorescence. La région étudiée sera le secteur indien de l'OA, et le prédateur l'éléphant de mer (EM) austral. En équipant des femelles EM de Kerguelen d'une nouvelle génération de balises Argos CTD-Fluo, nous collecterons sur une période de 4 ans (2007-2010) des profils de température, salinité et fluorescence sur les 1000 premiers mètres de la colonne d'eau. L'essentiel des données seront obtenues au niveau des zones frontales et marginales de glace qui constituent les deux principaux habitats de pêche des femelles EM. La partie technologique de ce programme, i.e. le développement et le calibrage des nouvelles balises ainsi que l'essentiel de leur coût, est financée par le CNES-TOSCA. En conséquence, ce programme exclusivement scientifique est consacré à la collecte des données de terrain et à leur analyse en France.

Coordinateur du projet

Christophe GUINET (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE CENTRE POITOU-CHARENTES)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE CENTRE POITOU-CHARENTES
UNIVERSITE PARIS 6
INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE- CENTRE DE RECHERCHE D'AVIGNON
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON
CNRS DR LANGUEDOC ROUSSILLON

Aide de l'ANR 616 260 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter