TLOG - Technologies logicielles

– ITHACA

Résumé de soumission

Les outils informatiques supportant une activité collaborative synchrone sont de plus en plus performants et répandus du fait du développement incessant des accès haut débit et des possi-bilités offertes par les technologies multimédia. Ces outils, de par leur rôle de médiation entre les utilisateurs et les objets manipulés, offrent des possibilités de traçage et de réutilisation d’expérience encore largement sous-exploitées. De plus, les outils collaboratifs actuels ne permettent pas de travailler de manière synchrone sur des documents temporels. Le projet ITHACA résulte de la conjonction de deux dynamiques de recherches complé-mentaires et novatrices, liées au domaine des activités collaboratives synchrones : - La première concerne l’utilisation réflexive de traces d’interactions, entre les utilisateurs et l’outil, dans le cadre de la collaboration synchrone , - La seconde concerne l’annotation collaborative et synchrone de documents tempo-rels, tels que des clips vidéos ou audio. Les traces dont il est question ici sont définies comme un historique de l’activité de l’utilisateur, à l’attention de l’utilisateur, collecté en temps réel à partir de son interaction avec l’outil. Elles diffèrent dans leur finalité de fichiers log. Elles forment un moyen réflexif d’appropriation de l’outil et de l’activité collaborative. Cette réflexivité est présente à deux niveaux : au niveau personnel (on présente à l’utilisateur la trace de sa propre activité), comme au niveau du groupe (chaque utilisateur perçoit les traces des autres membres du groupe), et est support de processus méta cognitifs de conduite de l’activité. Le projet vise ainsi à fournir des modèles, une architecture et des outils adaptés d’une part à la visualisation interactive et l’utilisation de traces d’une activité collaborative syn-chrone, et d’autre part à l’annotation collaborative synchrone de documents temporels (par exemple annotation de films de façon conjointe synchrone). Par rapport à un outil de travail collaboratif synchrone classique, il s’agit donc d’étudier deux briques, l’une qui ajoute aux outils existants des possibilités de travail collaboratif synchrone sur documents temporels, et l’autre, plus transversale, dédiée à la collecte, à la visualisation et au partage de traces d’interactions entre les utilisateurs et l’environnement

Coordinateur du projet

Yannick PRIE (UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON I)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON I
UNIVERSITE LOUIS LUMIERE - LYON 2

Aide de l'ANR 637 889 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter