SEST - Programme Santé-Environnement et Santé-Travail (SEST)

TMS Outils pour la surveillance, Poids dans la population, Risques à long terme – TMS-SUPOR

Résumé de soumission

Les TMS (Troubles Musculosquelettiques) représentent un problème majeur de santé au travail. Les connaissances accumulées ces dernières années ont permis d’établir que les facteurs de risque professionnels jouaient un rôle essentiel dans ces affections. Ces connaissances ne sont cependant pas suffisantes, particulièrement dans le domaine de l’action et quand il s’agit de prendre des décisions. L’objectif du présent projet, TMS-SUPOR, proposé par l’unité 687 de l’INSERM à Saint-Maurice et coordonné au projet TMS-EPID-ERGO-ACTION proposé par les équipes d’Angers et de Bordeaux, est d’apporter des données et des outils nouveaux pour définir des priorités, accompagner des interventions dans les entreprises, et éviter, au niveau individuel, les effets négatifs à long terme des expositions professionnelles. Un second objectif est de stimuler les échanges entre disciplines (principalement, épidémiologie et ergonomie), nécessaires pour apporter des connaissances utiles pour l’action, et proposer des objectifs de recherche pertinents pour le futur. Les trois sous-projets de l’unité 687 sont les suivants : 1 - outils pour la SUrveillance des TMS en entreprise 2 - POids des expositions biomécaniques et psycho-sociales dans les TMS 3 - Risques à long terme, devenir des TMS et effets des expositions biomécaniques et psycho-sociales. Pour les sous-projets 1 et 2, les données sont celles du volet « surveillance en entreprise » du réseau de surveillance des TMS dans les Pays de La Loire (fichier de données déjà mis à disposition de l’équipe INSERM par le département santé-travail de l’InVS et le laboratoire d’ergonomie et de santé au travail d’Angers). Les données correspondent aux recueils effectués par les 80 médecins du travail du réseau en 2002, 2003 et 2004, soit 3710 salariés de secteurs professionnels divers. Le sous-projet 1 porte sur le développement ou l’amélioration d’outils utilisables par des médecins du travail pour la surveillance en entreprise, plus précisément : autoquestionnaire sur les expositions professionnelles, et autoquestionnaire sur les TMS. Dans le sous-projet 2, les mêmes données seront utilisées pour évaluer la part des TMS du membre supérieur expliquée par les expositions biomécaniques dans l’ensemble de la population salariée, et évaluer la contribution des expositions professionnelles biomécaniques et psychosociales aux inégalités sociales vis-à-vis des TMS. Le sous-projet 3 utilise des données issues de la cohorte GAZEL, cohorte de volontaires des entreprises EDF-GDF ; les données sur les TMS des membres supérieur et inférieur, et sur les lombalgies, recueillies entre 1992 et 1996 auprès de 2600 à 3500 personnes ont été complétées par un volet longitudinal comportant en particulier des informations sur les problèmes musculosquelettiques en Janvier 2006, et sur la carrière et les expositions tout au long de la vie professionnelle, ceci pour environ 15000 sujets. Le projet porte sur le devenir des TMS et lombalgies, et les effets à long termes des expositions, dans cette population qui est maintenant, majoritairement, à la retraite. L’évaluation des expositions professionnelles utilisera une approche de type « matrice emploi-exposition ». Les problèmes d’épaules, de genoux, et les lombalgies seront étudiés en priorité. La partie portant sur la coordination et l’animation scientifique concerne à la fois les projets proposés par les équipes d’Angers et Bordeaux (TMS-EPID-ERGO-ACTION), ceux de l’équipe de Saint-Maurice U687, et d’autres équipes, qui ne soumettent pas de projet spécifique : Département Santé-Travail de l’Institut de veille sanitaire (Catherine Ha, Ellen Imbernon) ; Washinton University School of Medicine (Bradley Evanoff) ; Coronel Institute, Amsterdam (Monique Frings-Dresen). Deux réunions par an sont prévues. Il s’agira de séminaires internes permettant des échanges entre équipes

Coordinateur du projet

Annette LECLERC (INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE ADR PARIS XI - ADR 15)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE ADR PARIS XI - ADR 15

Aide de l'ANR 100 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter