MIIM - Microbiologie - immunologie

ANALYSE UNICELLULAIRE DE LA DIFFERENCIATION DES LYMPHOCYTES T PENDANT LA REPONSE IMMUNE – CD8 T CELLS

Résumé de soumission

La génétique fonctionnelle a un rôle fondamental dans la compréhension des phénomènes de différentiation cellulaire. Les méthodes utilisées actuellement sont les « micro arrays » et la RT-PCR quantitative en temps réel, mais ces méthodologies ont une limitation majeure. Elles déterminent uniquement l’expression moyenne de chaque gène au sein d’une population. Ces méthodes sont donc insuffisantes pour identifier le profil d’expression génétique de chaque cellule individuelle, i.e., les caractéristiques qui déterminent le devenir de chaque cellule. Cette donnée fondamentale nécessite une analyse de l’expression de plusieurs gènes au niveau de chaque cellule unique, ce qui est fondamentale pour la compréhension de tout phénomène biologique et/ou de différenciation cellulaire.Nous avons développé une nouvelle méthode qui permet la quantification simultanée de l’expression de vingt gènes différents au niveau d’une cellule unique (incluant des cytokines, chemokines, des récepteurs à des cytokines et chemokines, des enzymes de cytotoxicité, etc.).. Nous voulons utiliser cette approche pour étudier la différentiation d’une population homogène de lymphocytes CD8+ naïves TcR- transgéniques de spécificité connue au cours des réponses immunitaires in vivo. Ces souris seront immunisées, les cellules T spécifiques triées à différents temps après immunisation. Vingt-cinq à cinquante cellules/point seront analysées pour l’expression de ses vingt gènes. Ces données nous permettront de déterminer la fréquence d’expression de chaque gène, la quantité de mRNA et le profil de co-expression génique. Ces données seront corrélées avec le profil fonctionnel, i.e. la capacité de division et d’élimination de l’antigène « in vivo ». Nous étudierons aussi la corrélation entre la différentiation et le protocole utilisé pour l’immunisation et la localisation des lymphocytes T dans les différents organes. Finalement, l’expression du récepteur à IL-7 (IL-7R) à été corrèle avec pour la génération de la mémoire immunitaire, mais son rôle n’est pas compris. Nous générerons des souris TcR-Tg exprimant constitutivement un IL-7R sur le promoteur cd2. Ses souris maintiennent l’expression du récepteur à l’IL-7 après l’activation cellulaire. La comparaison des réponses immunitaires des souris TCR-Tg exprimant ou pas l’IL-7R nous permettra de déterminer le rôle de ce récepteur dans l’amplitude de la réponse immune, et dans l’efficacité de la différentiation cellulaire et de la génération de la mémoire immunitaire. Nous disposons donc d’outils expérimentaux uniques (l’étude unicellulaire et les souris IL-7RTg) qui nous permettrons pour la première fois de comprendre comment la population de cellules T naïves homogènes effectue un programme de différenciation au cours des réponses immunes.*Mots-clés: Differentiation; lymphocytes; CD8 T cells; immune responses

Coordination du projet

Benedita ROCHA (Organisme de recherche)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 240 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter