CE05 - Une énergie durable, propre, sûre et efficace

CarburantS méTalliquEs durabLes pour Le trAnsport du futuR – STELLAR

Résumé de soumission

Le projet STELLAR a pour intention de construire un nouveau système énergétique pour les transports sans émission de gaz à effet de serre. En se basant sur les besoins exprimés par les secteurs des transports et de l’énergie – comme l’autonomie liée à la densité, la facilité de rechargement, le coût, les aspects distribution et stockage – les particules métalliques semblent constituer un bon carburant renouvelable alternatif. En effet, leur combustion dégage de l’énergie
sans mettre en œuvre de carbone et l’oxyde produit peut être régénéré par des procédés thermochimiques alimentés par une source renouvelable. Ce concept a donc le potentiel de réaliser des avancées majeures dans la lutte contre le réchauffement climatique, contre la raréfaction des sources primaires d’énergie et pour la diminution du coût des carburants pour les transports, conformément aux engagements pris par nos leaders politiques.
Des résultats récents et prometteurs de la part des partenaires du projet limitent les risques inhérents que l’on pourrait rencontrer dans un tel projet en rupture. Ces travaux proposent une approche originale pour solutionner à long terme la problématique liée au réchauffement climatique. Le plan de travail du projet STELLAR devrait amener à dépasser un niveau de maturité TRL supérieur à 3.
Pour cela, le projet ambitionne de résoudre de nombreux verrous potentiels : la maîtrise de la combustion pour produire une source de chaleur utilisable par un convertisseur d’énergie dédié, la conception d’un système de filtration efficace à 100% pour éviter le rejet de particules oxydées et la possibilité de dépasser l’échelle du laboratoire pour la production et la régénération des particules en utilisant l’énergie solaire concentrée. Les convertisseurs d’énergie pertinents pour l’application automobile et adaptés à ce type de source de chaleur seront déterminés. De plus, une analyse de cycle de vie sera déployée pour positionner le concept en termes d’émission de gaz à effet de serre, de consommation d’énergie et de coût.
Enfin, ce projet multidisciplinaire posera les bases pour de futurs développements industriels dans plusieurs secteurs-clés : énergie, automobile, aéronautique et métallurgie.

Coordinateur du projet

Monsieur Fabien HALTER (Institut de combustion, aérothermique,réactivité et environnement)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LGRE EA2334 LABORATOIRE DE GESTION DES RISQUES ET ENVIRONNEMENT
PSA ID PSA ID
CNRS-ICARE Institut de combustion, aérothermique,réactivité et environnement
PROMES Laboratoire procédés, matériaux, énergie solaire

Aide de l'ANR 760 962 euros
Début et durée du projet scientifique : décembre 2018 - 42 Mois

Liens utiles