CE17 - Recherche translationnelle en santé

Mécanismes physiopathologiques de la stimulation cérébrale profonde du noyau subthalamique dans les troubles obsessionnels compulsifs. – NEUROCD

Résumé de soumission

Certaines formes graves de trouble obsessionnel-compulsif (TOC) peuvent bénéficier de la stimulation cérébrale profonde (SCP). Jusqu'à présent, le nombre de patients atteints de TOC traités par cette thérapie reste limité et, bien que des critères d'inclusion stricts aient été définis (par exemple, la sévérité clinique, la comorbidité et la résistance au traitement), le résultat clinique varie d'excellent à mauvais entre les patients pour des raisons qui ne sont pas encore claires.
L'objectif de NEUROCD est de fournir de nouveaux biomarqueurs mesurés pendant les processus de prise de décision altérés dans les TOC afin de mieux prédire et d'optimiser l'efficacité de la SCP.
Pour ce faire, nous utiliserons une combinaison originale d'approches issues de la psychiatrie computationnelle et de l'électrophysiologie. Nous identifierons les dimensions les plus pertinentes des déficits motivationnels associés avec la sévérité du TOC en utilisant une approche de phénotypage computationnel. Nous identifierons ensuite les mécanismes neuronaux qui sous-tendent ces déficits, et nous confronterons ces activités neuronales aux résultats cliniques de la SCP. Enfin, nous quantifierons les effets de la SCP dans les TOC sur le cerveau et le comportement de la plus grande population de patients opérés existant dans le monde à notre connaissance. Sur la base de ces mesures, nous définirons le meilleur profil de répondeur à la SCP du STN, améliorant ainsi le processus de sélection de cette stratégie thérapeutique.
Dans l'ensemble, l'étude NEUROCD devrait fournir de nouvelles informations sur la physiopathologie des TOC en permettant de mieux définir l'activité cérébrale cortico-sous-corticale associée aux processus décisionnels clés altérés dans les TOC. Au niveau clinique, l'étude NEUROCD fournira des informations en retour aux psychiatres en développant une approche neuroscientifique en réseau de la SCP afin de libérer tout le potentiel de cette thérapie innovante.

Coordination du projet

Mircea POLOSAN (GRENOBLE INSTITUT DES NEUROSCIENCES)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INM Institut de Neuromodulation
GIN GRENOBLE INSTITUT DES NEUROSCIENCES

Aide de l'ANR 577 319 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2024 - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter