FRAL - Appel Franco-allemand en sciences humaines et sociales

Gymnases et culture athlétique en Asie Mineure occidentale et méridionale aux époques hellénistique et impériale – GymnAsia

Résumé de soumission

Le projet est consacré à l'étude des formes matérielles et institutionnelles de la culture agonistique et gymnasiale dans les cités grecques d’Asie Mineure du IVe s. a.C. au IIIe s. p.C.
Les époques hellénistique et impériale virent une floraison des concours athlétiques, dont le nombre s’accrut à partir du milieu du IIIe siècle a.C., en particulier en Asie Mineure, et qui connurent leur apogée à l’époque impériale. La condition préalable à ce phénomène était la généralisation de l’entraînement athlétique, de sorte que le gymnase en tant qu’institution et que bâtiment est devenu un symbole de la vie civique dans les villes grecques. Lieux d’entraînement gymnique et militaire, d’éducation, de sociabilité, de transmission de pratiques et de valeurs civiques, les gymnases étaient un sujet de préoccupation majeur des cités grecques ainsi qu’un gouffre financier. Au cours de six siècles d’histoire, ils ont aussi connu de nombreuses transformations et mutations, dans leur usage, leur signification et leur forme, mal connues, comme par exemple la place que prirent les bains et la culture thermale dans ces édifices. Parmi les autres édifices liés à la célébration des concours gymniques, les stades sont encore moins bien connus. En tant que phénomènes institutionnels, architecturaux, culturels, gymnases et concours constituent un observatoire privilégié pour examiner les évolutions des sociétés des cités sur le long terme : pratiques culturelles, sportives, militaires, vie civique des démocraties, paideia, cultes civiques, investissement personnel des notables, interventions des rois et des empereurs dans leur organisation et dans leur financement, évolutions urbaines et architecturales, diffusion de modes de vie de type grec, et plus tard de type romain, etc. Ils n’ont jamais étés étudiés comme objet d’histoire totale, malgré l’abondance des sources épigraphiques et archéologiques ; ni en associant les époques hellénistique et impériale romaine. L’objectif est de conduire une étude systématique de ces phénomènes sur l’Asie Mineure occidentale et méridionale. Cette zone offre un ensemble de sources sans équivalent et une variété des situations culturelles et historiques : régions de vieille colonisation grecque, communautés indigènes ayant adopté le mode de vie en cités, selon des rythmes et des modalités très variables, fondations hellénistiques et romaines. L’aire choisie offre donc toutes les potentialités pour étudier de façon nuancée les phénomènes susmentionnés et pour apporter une contribution représentative à l’histoire générale des gymnases dans le monde grec. Le rassemblement de la documentation comme les problématiques du projet ont été testées par les deux équipes à Bordeaux et à Munich dans une phase expérimentale, consacrée à la Carie et la Lycie. Le résultat du projet devra être publié dans une monographie. Les données rassemblées seront quant à elles publiées en parallèle dans une base de données en cours de développement à Bordeaux.

Coordinateur du projet

Monsieur Pierre Fröhlich (AUSONIUS - INSTITUT DE RECHERCHE SUR L'ANTIQUITE ET LE MOYEN AGE)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

IRAM AUSONIUS - INSTITUT DE RECHERCHE SUR L'ANTIQUITE ET LE MOYEN AGE
AEK Kommission für Alte Geschichte und Epigraphik des DAI

Aide de l'ANR 234 198 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2021 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter