Actu
09/12/2020

Pré-annonce : un appel à projets transnationaux visant à prévenir et à réduire la transmission des facteurs de résistance aux antibiotiques grâce à des approches interventionnelles « One-health »

Le JPI AMR (une initiative de programmation conjointe visant à lutter contre la résistance aux antimicrobiens) lancera bientôt une nouvelle initiative cofinancée par la Commission européenne intitulée JPIAMR-ACTION. Dans le cadre de cette nouvelle initiative, l’Agence nationale de la recherche (ANR) s’associera à 30 agences de financement de 21 pays différents pour lancer un nouvel appel à projets transnationaux. Le lancement de cet appel, qui se déroulera en deux étapes (pré-propositions/ propositions complètes), est prévu le 14 janvier 2021 avec une date limite de soumission des pré-propositions fixée au 16 mars 2021 à 12h00.

La découverte des antibiotiques et la mise en place progressive de leur utilisation au cours du XXème siècle a permis de faire progressivement reculer la mortalité due aux infections bactériennes à travers le monde. Cependant l’utilisation massive (et souvent inappropriée) d’antibiotiques en santé humaine et animale a également résulté en une augmentation croissante du nombre de bactéries résistantes aux antibiotiques. En 2015, l’Europe dénombrait plus de 670 000 infections dues à des bactéries résistantes aux antibiotiques. Cette augmentation de la résistance aux antibiotiques place les soignants dans une impasse thérapeutique majeure qui préfigure une mortalité accrue due aux infections bactériennes au cours du XXIème siècle. Face à ce défi mondial, de nombreuses interventions ont été menées pour tenter de réduire la diffusion des facteurs de résistance. Le présent appel à projets vise à mieux comprendre l’impact de ces interventions sur le développement et la transmission de la résistance aux antibiotiques et à implémenter de nouvelles interventions innovantes. 

Par le biais de cet appel à projets, l’ERA-NET JPIAMR-ACTION vise à soutenir des projets de recherche innovants, rapprochant des  partenaires ayant une origine géographique et une expertise différentes et complémentaires.

Thèmes soutenus

L’objectif de l’appel est de prévenir ou réduire le développement et la transmission de la résistance aux antibiotiques. En particulier, cet appel visera à :

  • Comprendre l’impact des approches interventionnelles sur le développement et la transmission de la résistance aux antibiotiques ;
  • Concevoir, implémenter, évaluer et comparer des approches interventionnelles innovantes visant à réduire le développement et la transmission de la résistance aux antibiotiques.

Dans le cadre de cet appel, les recherches devront proposer une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé publique, animale et environnementale. Au moins deux de ces 3 domaines devront ainsi être abordés dans les recherches.

La résistance aux antibiotiques étant un problème de santé publique mondiale, la participation de pays à revenus faibles ou intermédiaires dans les projets de recherche est encouragée.

Les recherches portant sur la résistance aux antimicrobiens hors antibiotiques (antiviraux, antifongiques), sur le développement de nouveaux antibiotiques, sur l’amélioration de technologies ou de produits déjà exploités commercialement, ou se limitant au développement d’outil de diagnostic ou de surveillance sont exclues.

Chaque consortium doit comprendre entre 3 et 6 participants éligibles au financement et appartenant à au moins 3 pays participants (la liste des pays participants est disponible sur le site internet du JPIAMR) dont au moins deux pays européens ou associés. Le consortium peut être élargi à 7 participants si au moins un des participants financés est originaire d’un pays à revenu faible ou intermédiaire, de la Hongrie, de la Lituanie, de la Lettonie ou de la Pologne. La participation de partenaires additionnels sur fond propre est possible mais limitée à 30% du budget total demandé. De plus le nombre de partenaires sur fond propre doit être inférieur au nombre de partenaires demandant un financement. L'ANR financera exclusivement les partenaires français des projets sélectionnés, à hauteur de 250 000 euros maximum par partenaire (300 000 euros maximum si le partenaire est le coordinateur du projet).

Le financement sera attribué pour une durée initiale de trois ans maximum.

En respect avec les engagements de l’ANR, les participants s’engagent à déposer leurs publications au sein d’archives ouvertes, et à respecter le protocole de Nagoya concernant l’utilisation des ressources génétiques.

La soumission des projets se fera en deux étapes (pré-propositions/ propositions complètes). Le dépôt des pré-propositions se clôturera le 16 mars 2021 (midi). Les participants sélectionnés à l’issue de la première étape de sélection seront invités à soumettre leur proposition complète avant le 12 juillet 2021.

En savoir plus :

Le site internet de la JPI AMR

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter