Actu
27/11/2019

Nanoparticules pour l’imagerie : le prix Franco-Taïwanais 2019 est décerné à François Treussart et Huan-Cheng Chang

Le grand prix franco-taïwanais, attribué par l’Académie des sciences et le Ministère de la science et la technologie de Taïwan (MOST), récompense chaque année un binôme scientifique pour ses contributions dans un domaine d’intérêt commun aux deux pays. Le prix 2019 a été décerné à François Treussart, professeur à l'École Normale Supérieure Paris-Saclay, et Huan-Cheng Chang, Distinguished Research Fellow à l'Institute of Atomic and Molecular Sciences de l’Academia Sinica, pour leurs travaux sur l’utilisation de nanocristaux de diamant fluorescents pour le suivi du transport de molécules dans les neurones. Ces travaux ont été soutenus par plusieurs financements nationaux (notamment par le CNRS, l’ANR et le PIA) puis européens.

Quel est le thème de vos recherches menées en collaboration avec Huan-Cheng Chang ?

François Treussart : Nous avons initié le domaine des applications biomédicales des nanodiamants fluorescents (Fluorescent NanoDiamonds, FND), dont nous avons également développé des méthodes de synthèse. Les défauts responsables de la fluorescence ont la propriété remarquable d’être parfaitement photostables : ils ne scintillent pas, ni ne blanchissent. De plus les FND sont très bien tolérés par les cellules et petits organismes, si bien qu’ils sont parfaitement adaptés pour le suivi de processus biologiques sur de longues durées d’observation. Nous avons mis au point, avec Michel Simonneau (département de Biologie, ENS Paris-Saclay), une méthode de mesure du transport moléculaire dans les neurones en culture, reposant sur le suivi de FND individuels, qui révèle des anomalies associées à des facteurs de risques génétiques de maladies neuropsychiatriques. Je généralise désormais cette approche à l’in vivo.

Des nanodiamants fluorescents révèlent des anomalies de transport moléculaire dans les neurones

Transport de vésicules dans les neurones

Comment cette collaboration a-t-elle été initiée ?

F.T. : Nos deux équipes ont commencé à s’intéresser indépendamment aux méthodes de synthèse et aux applications biomédicales des FND en 2005. Huan-Cheng Chang a publié le premier article dans le domaine, et j’ai rapidement pris conscience qu’il fallait collaborer avec son équipe très dynamique et unir nos efforts sur des sujets précis où nous ne serions pas en compétition. Nous avons d’abord organisé un symposium « Orchid » (Partenariat Hubert Curien France-Taiwan) en 2008, suivi d’un projet conjoint de coopération scientifique (CNRS-NSC/MoST) et du projet ANR NeuroDiam en 2010. Ce dernier a permis de rémunérer des chercheurs postdoctoraux et des personnels techniques pour démarrer nos travaux joints, qui ont pu être poursuivis  grâce à des contrats doctoraux et à de nombreux autres financements : dans le cadre de l’Idex Paris-Saclay, du projet européen AgedBrainSysBio du FP7, et de l’ERA-NET EuroNanoMed1 (co-financé par l’ANR, ses partenaires européens et le MOST).

Quelles sont les plus-values de cette collaboration ?

F.T. : L’équipe de H-C. Chang fabrique les FND les plus fluorescents actuellement disponibles, ce qui permet de suivre leur déplacement à une cadence élevée. Elle est également experte dans la fonctionnalisation de ces nanoparticules. De notre côté nous apportons une expertise dans le suivi par vidéo-microscopie rapide de nanoparticules individuelles et dans les analyses quantitatives précises de trajectoires, ainsi que dans le domaine des maladies neuropsychiatriques.

Que représente cette distinction pour vos travaux ?

F.T. : Le prix reconnaît le caractère précurseur de notre collaboration. Cette dernière se poursuit notamment grâce au financement du projet EuroNanoMed3 « MoDiaNo ».

En savoir plus :

Lauréats 2019 du grand prix scientifique franco-taïwanais : François Treussart et Huan-Cheng Chang

Des nanodiamants fluorescents révèlent des anomalies de transport moléculaire dans les neurones

Des nanodiamants pour suivre le transport dans les neurones

L’ANR et le Ministère des Sciences et Technologies de Taïwan célèbrent dix ans de collaborations