CE17 - Recherche translationnelle en santé

Signature multimodale de la réponse à la luminothérapie dans le trouble dépressif – SoLuRep

Résumé de soumission

Les troubles dépressifs (TD) affectent jusqu'à 20% de la population générale avec des présentations cliniques hétérogènes. Seulement 40 à 50% des patients répondent aux antidépresseurs, ce qui conduit à l'utilisation de combinaisons thérapeutiques et au développement de nouveaux traitements tels que la luminothérapie (LT). Plusieurs méta-analyses démontrent que la LT peut être un traitement de première ligne du TD avec et sans caractéristique saisonnière (CS), avec une efficacité comparable à celle des antidépresseurs. La LT a l'avantage d’agir sur le sommeil, la vigilance et les rythmes circadiens, qui peuvent être altérés dans le TD, contrairement aux antidépresseurs qui ciblent principalement l'humeur. À ce jour, aucune étude n'a évalué directement les marqueurs subjectifs (questionnaire, agenda du sommeil) et objectifs (actigraphie, EEG nocturne, polysomnographie, test itératif de latence d’endormissement, mélatonine, cortisol, ERG, pupillométrie, mesure cornéale d’exposition à la lumière, IRM 7T) des systèmes veille-sommeil, des rythmes biologiques et de la voie de signalisation de la lumière chez les patients atteints de TD avec et sans CS. Notre hypothèse est que le TD est composé de sous-groupes plus homogènes avec des biomarqueurs spécifiques sur les voies rétino-cérébrales et de la régulation de l’humeur par la lumière, avec différentes réponses à la LT. Nos objectifs sont donc de caractériser les patients souffrant de TD avec et sans CS, avant, pendant et après la LT, en étudiant la réponse thérapeutique et les marqueurs d'évolution, afin d'identifier la signature de réponse à la LT et les sous-groupes de patients répondeurs. Un essai clinique multicentrique sur 173 patients souffrant de TD avec et sans CS (ratio 1:1) traités 4 semaines par LT sera réalisé avec cette approche multimodale. Nous prévoyons également une comparaison avec 80 sujets contrôles sains et une confirmation des voies rétino-cérébrales à l’aide de modèles de souris déprimées.

Coordination du projet

Pierre GEOFFROY (DMU APHP.Nord : NEUROSCIENCES ADULTES)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

PRISME DMU APHP.Nord : Pharmacies, Produits de Santé, Recherche clinique, Information médicale, Santé Publique hospitalière, Méthodes en évaluation, Epidémiologie
INCI Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives (UPR 3212)
DRCI GHU DRCI GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences
JOLIOT Institut des sciences du vivant FRÉDÉRIC-JOLIOT
CRNL Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon
NeuroDiderot Maladies neurodéveloppementales et neurovasculaires = Neurodevelopmental and Neurovascular Disorders
PRISME DMU APHP.Nord : Pharmacies, Produits de Santé, Recherche clinique, Information médicale, Santé Publique hospitalière, Méthodes en évaluation, Epidémiologie
DMU APHP.Nord : NEUROSCIENCES ADULTES

Aide de l'ANR 793 988 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2024 - 60 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter