SEBM - Appel à projets franco-allemand : Préparation et réponse rapide face aux menaces biologiques

Mesures de décontamination visant à restaurer les installations et l'environnement après une libération naturelle ou volontaire de microorganismes pathogènes – DEFERM

Résumé de soumission

Le projet a pour objectif de travailler sur différents scénarios afin de traiter des procédures et processus concrets des premiers intervenants ayant une orientation politique réelle et fondés sur les menaces causées par des microorganismes pathogènes. Les scénarios sont basés sur une libération accidentelle, délibérée ou naturelle. Cette orientation nous donne la possibilité de faire appel aux compétences allemandes et françaises du côté des premiers intervenants et d’harmoniser les procédures entre ceux-ci. Nous aborderons l'un des défis en matière de capacités mentionnés fréquemment après les exercices, ainsi que dans des projets de l'UE tels que FIRE-IN (www.fire-in.eu). Les premiers intervenants sont au coeur de ce projet. L'accent sera mis principalement sur la phase de récupération, y compris les mesures de décontamination destinées à restaurer les installations et l'environnement, aspect important mais qui reste un goulot d'étranglement dans les opérations. Jusqu'à présent, aucune recommandation claire ni procédure opérationnelle standard n'a été élaborée pour de tels scénarios en Europe. Afin d’atteindre cet objectif, le projet aborde deux questions interdépendantes: l’amélioration des processus opérationnels et le développement (ultérieur) de méthodes techniques ou de dispositifs de détection et de décontamination. Les processus opérationnels eux-mêmes seront explorés dans deux directions. D'une part, sur la base des deux scénarios, leur intégration dans les structures institutionnelles et légales d'intervention en cas d'urgence biologique sera examinée dans le cadre d'une comparaison franco-allemande (référence aux responsabilités, chaînes d'alarmes internes, alerte de population, canaux de communication, déploiement et organisation etc.). D'autre part, la culture de sécurité des premiers intervenants qui sont en charge fera l'objet d'une enquête. En se référant aux développements technologiques de la détection automatisée, les cartouches mirocfluidiques basées sur l'analyse des acides nucléiques permettront une identification et une quantification rapides, sensibles et spécifiques des agents pathogènes. Cela permet de développer et d’évaluer l’ensemble des procédures et processus techniques axés sur la partie tactique opérationnelle et l’approche dans une dimension sociétale. Pour que le niveau tactique opérationnel puisse préparer le terrain à une plus grande échelle de test pour un exercice commun franco-allemand d'apprentissage des procédures, des investigations de base seront effectuées dans des espaces de travail de petite à grande taille. Les travaux seront axés sur les procédures pertinentes pour les scénarios CBRNE «accident technique lors du transport d'agents pathogènes» et «libération accidentelle d'agents pathogènes à partir d'une installation de production». L'objectif est d'identifier les paramètres pertinents pour le développement des données de processus opérationnels. Cela aidera à élaborer une carte de paramètres pour les processus de décontamination, afin de répondre adéquatement aux menaces biologiques. De plus, les procédures relatives aux exigences spéciales en matière de décontamination, telles que la récupération de différents matériaux dans les salles sensibles, ainsi que la décontamination des véhicules (nous utilisons ici du matériel existant) seront développées et évaluées dans un environnement de test. Enfin, une extension dans une grande pièce sera étudiée, et des procédures seront également développées et évaluées dans un environnement de test afin de développer des recommandations à appliquer dans des scénarios possibles posant des menaces biologiques.

Coordinateur du projet

Monsieur Jean-Claude MANUGUERRA (Institut Pasteur)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

SPI / LI2D CEA CENTRE VALRHO
BDRFD Bouches-du-Rhône Fire department
ADM ADEMTECH
CETEP CETEP
CSI (i3) Centre de sociologie de l'innovation (i3)
IP Institut Pasteur

Aide de l'ANR 1 199 779 euros
Début et durée du projet scientifique : janvier 2021 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter