CE27 - Culture, créations, patrimoine

Entre composition et réception : l'autorité des actes médiévaux – BeCoRe

Entre composition et réception : l'autorité des actes médiévaux

Le projet BeCoRe (2020-204) ambitionne l'étude comparative des signes textuels et graphiques de l'autorité et de la validité des actes médiévaux tardifs (France et Autriche). Il se fonde sur les ressources du portail en ligne d'édition d'actes Monasterium ((http://Monasterium.net), et permettra la mise en série et l'exploitation comparée des marqueurs de l'autorité, selon plusieurs axes : les signes et leur nature, la circulation des modèles et les rapports entre signes graphiques et textuels.

Autorité et réception des actes médiévaux

Le rédacteur ou scribe composant une charte le faisait en anticipant sa réception (peut-être fictive) par des tiers, qui devaient être convaincus de l'autorité de l'objet à eux présenté. Ceci ne se limite pas pas au contrôle judiciaire de son authenticité. Une charte pouvait aussi aussi porter une expression de la validité destinée à être vue, ainsi qu’être un moyen de la représentation ou de l’autoreprésentation. L’étude de ces modalités conduira à une phénoménologie de l’expression du pouvoir et de l’autorité – même s'il ne sera peut-être pas possible d’en établir une typologie stricte ; mais les possibilités de combinaison des éléments employés pour exprimer tout cela pourront alimenter nos connaissances des divers contextes institutionnels, régionaux, chronologiques ou individuels. <br />Le projet s’intéressera à ces développements en étudiant des données sur une longue période (XIIe-XVe siècle) et à grande échelle (métadonnées, classifications...). Ces données permettront de tester les hypothèses de travail sur les « modèles de l’autorité » de la documentation conservée par des établissements cisterciens et bénédictins traditionnels. Les objectifs principaux sont 1) Augmenter la taille des corpus idoines actuellement disponibles, 2) Améliorer les structures de données de Monasterium relativement aux classifications diplomatiques et historique, 3) Améliorer la structure des métadonnées de Monasterium afin de permettre des recherches concernant les aspects graphiques des documents dans leur contexte historique, 4) Intégrer des outils d’analyse automatique des éléments graphiques déjà existants à Monasterium, 5) Étudier les relations entre les aspects visuels de documents (laïcs et religieux) utilisés dans la vie monastique tardo-médiévale, ainsi que leur contexte de production.

Le projet combine l’alimentation manuelle de la base de données à une analyse automatique, afin d’associer études de cas et observations générales. Les travaux à accomplir ont été répartis en quatre tâches :
1) Construction du corpus, à partir de chartes du bas Moyen Âge issues des fonds des abbayes de Cluny, Fontenay, Lambach, Göttweig et Lilienfeld : numérisation (si nécessaire), intégration des images à la base Monasterium, transcription et édition critique.
2) Modélisation des données : amélioration du modèle de données afin d’inclure une typologie des autorités émettrices des documents (empereurs, rois, évêques, pape, princes, monastères, communes, notaires, clercs, laïcs…) et une typologie du document source au sein de la tradition documentaire (original, copie, édition), au moyen de vocabulaires contrôlés, ceci afin d’assurer l’homogénéité et l’interopérabilité des données; amélioration des données de Monasterium sur cette base, en mêlant action humaine et exécution semi-automatisée, avec une dose d’apprentissage machine.
3) Automatisation de l’analyse graphique: établissement de tâches génériques de classification, au moyen de l’entraînement de réseaux neuronaux afin d’identifier les chartes présentant des caractères spécifiques (enluminure, seings notariaux, litterae elongatae, capitales, monogrammes, etc.), et pour classer les documents selon les catégories définies par le projet (statut social, ordre monastique… des auteurs et bénéficiaire, moyens de validation, période chronologique et aire géographique); analyse de la mise en page et alignement texte-image – toutes les solutions logicielles seront intégrées au framework MOM-CA, la structure logicielle sous-tendant Monasterium.net, par le biais d’API.
4) « Phénoménologie » de l’autorité. Il s’agit d’établir une phénoménologie des différents outils graphiques qui pouvaient être utilisés pour exprimer l’autorité.

-

-

-

BeCoRe se donne pour objectif l'étude comparative des signes textuels et grahiques de l'autorité et de la validité des actes médiévaux, sur la base des ressources fournies par le portail de diffusion et d'édition d'actes Monasterium (http://monasterium.net/mom/home), qui contient plus de 600 000 chartes, dont environ 270 000 disposent d'images des originaux, provenant de toute l'Europe. Outre l'apport de corpus complémentaires, y seront implémentés des outils de recherche et d'indexation semi-automatique des images de textes manuscrits, ainsi que des signes graphiques et ornementaux, en se basant sur les résultats de projets récents (projet ORIFLAMMS, ANR-12-CORP-0010, et HIMANIS, projet européen Heritage plus). Ceci permettra la mise en série et l'exploitation comparée des marqueurs de l'autorité, selon plusieurs axes : les signes de l'autorité, la circulation des modèles et les rapports entre signes graphiques et textuels. Dépasser le simple aspect de l’authentification du point de vue d'un détective à la recherche d’une falsification implique également de s’interroger sur les échanges ayant lieu entre la production des documents et leur réception. Le rédacteur ou scribe composant une charte le faisait en anticipant sa réception (peut-être fictive) par des tiers, tiers qui devaient être convaincus de ce qu’ils auraient sous les yeux ; ceci ne se limite pas au contrôle judiciaire de l’authenticité de l’acte. Dans cette mesure, une charte état aussi potentiellement porteuse d’une expression de la validité destinée à être vue, ainsi qu’un moyen possible de la représentation ou de l’auto-représentation. L’étude des moyens utilisés à ces fins conduira à une sorte de phénoménologie de l’expression du pouvoir et de l’autorité – partant de l’hypothèse fondamentale qu’il n’est peut-être pas possible d’en établir une typologie stricte, du fait de la diversité de pratiques concernant un nombre réduits d’éléments possibles à mettre oeuvre, et, en conséquence, il pourrait être plus profitable de travailler au niveau de l’observation des phénomènes et de la reconstruction de leur possible réception ; mais vouloir en dresser une typologie trop stricte pourrait ne pas être très fructueux.
Le projet s’intéressera à ces développements en étudiant des données sur une longue période (XIIe-XVe siècle), et en créant des groupements de données de grandes dimensions. Les données sélectionnées permettront de tester les hypothèses de travail sur les « modèles de l’autorité » de la documentation formalisée conservée par des établissements cisterciens et bénédictins traditionnels. Trois objectifs principaux sont poursuivis

1) Augmenter la taille des corpus idoines actuellement disponibles
2) Améliorer les structures de données de Monasterium.net relativement aux classifications diplomatiques et historique,
3) Améliorer la structure des métadonnées de Monasterium afin de permettre des recherches concernant les aspects graphiques des documents dans leur contexte historique.
4) Intégrer des outils d’analyse automatique des éléments graphiques déjà déjà existants à Monasterium.net. .
5) Étudier les relations entre les aspects visuels de documents (laïcs et religieux) utilisés dans la vie monastique dans les parties tardives du Moyen Âge et leur contexte de production.

Coordinateur du projet

Monsieur Sébastien Barret (Institut de recherche et d'histoire des textes)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

ZIM Karl-Franzens Universität Graz / Zentrum für Informationsmodellierung - Austrian Centre for Digital Humanities
IRHT Institut de recherche et d'histoire des textes

Aide de l'ANR 473 898 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2020 - 48 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter