NEUC 2014 - Appel à projets franco-américains en neurosciences computationnelles

Revealing thalamocortical interactions in humans with integrated MEG/EEG, human intracranial recordings and computational neural modeling – THALAMEEG

Etudes des interactions thalamocorticales chez l'homme par intégration de la MEG, l'EEG, des enregistrements intracraniens et de la modélisation des signaux neuronaux

Faire progresser les méthodes pour analyser l'activité neuronale chez l'homme avec une haute résolution temporelle est essentiel en neurosciences. <br /> <br />La magneto- et l'électroencephalographie (M/EEG) avec l'imagerie IRM ainsi que les enregistrements invasifs d'électrophysiologie fournissent une capacité unique pour caractériser l'activité thalamocorticale avec une précision de l'ordre de la milliseconde. <br /> <br />Ce projet est entre Brown University et le MGH aux Etats-Unis et Télécom ParisTech en France.

Le but est de mieux comprendre et caractériser les signaux d'electrophysiologie dans le cortex sensorimoteur chez l'homme

Les enregistrements des structures sous-corticales, telles que le thalamus, ont été limités à cause de la faible amplitudes des signaux et des difficultés inhérentes du problème de localisation de sources. De plus, notre compréhension des méchanismes génératifs des signaux électriques macroscopiques produisant ces signaux à partir d'évènements cellulaire est limitée.

Nous intégrons M/EEG, de la modélisation computationnelle, et des enregistrements invasifs de signaux d'électrophysiologie chez l'homme pour optimiser des algorithmes de localisation de sources M/EEG dans le contexte d'activité thalamocorticale (TC) distribuées, ainsi que pour interpréter les évènements cellulaires sous-jacents.

Jusqu'à présent nous avons fait des progrès à la fois sur les algorithmes de localisation de sources à l'aide de méthodes spatio-temporelles parcimonieuses, ainsi que sur les modèles computationelles, en particulier dans le contexte du cortex sensorimoteur. Nous écrivons aussi le logiciel open source MNE qui a un impact international.

Nous avons un accès unique aux technologies de l'état de l'art pour le traitement et la modélisation des signaux d'électrophysiologie, et nous mettons ces outils à disposition de la communauté scientifique en neurosciences. Les perspectives concernent l'analyse de nouvelles données cliniques et la validation des méthodes à plus grande échelle.

Articles dans PNAS, NeuroImage, NIPS Machine learning Conference, EUSIPCO Conference etc.

Coordinateur du projet

Monsieur Alexandre Gramfort (Institut Mines-Telecom)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

LTCI Télécom ParisTech Institut Mines-Telecom
Brown University Brown University
Massachusetts General Hospital Massachusetts General Hospital

Aide de l'ANR 149 740 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2014 - 60 Mois

Liens utiles