DS0707 - Interactions des mondes physiques, de l'humain et du monde numérique

Interaction en Réalité Augmentée Spatiale – ISAR

Interaction en Réalité Augmentée Spatiale

Notre objectif est d'améliorer l'interaction avec le monde numérique lorsque l'information numérique est directement projetée sur des objets physiques.

Explorer de nouveaux paradigmes d'interaction

L' Interaction en Réalité Augmentée Spatiale a été très peu explorée. La nature de ce nouveau media nous amène à repenser les méthodes d'interaction traditionnelles.

Le projet ISAR se concentre sur la conception, l'implémentation, et l'évaluation de nouveaux paradigmes d'interaction.

Au delà des méthodes d'interaction traditionnelles basées sur des écrans plans et rectangulaires, ISAR ouvre de nouvelles perspectives pour l'interaction avec le monde numérique dans des domaines aussi divers que la maintenance aéronautique ou la médiation scientifique.

La réalité augmentée spatiale consiste à projeter directement dans l'espace physique des informations provenant du monde numérique. Au delà des méthodes classiques à base d’écrans ou de projections planaires, cette approche ouvre de nouvelles perspectives pour les applications de demain, dans des domaines aussi variés que la maintenance aéronautique ou la médiation scientifique. En revanche, si les problèmes inhérents de vision par ordinateur et d’informatique graphique sont en passe d’être résolus aujourd’hui, les problèmes liés à l’interaction restent très peu explorés. La nature du média utilisé remet en cause les approches traditionnelles, et de nouvelles techniques doivent être explorées. Ce sont sur la conception, la mise en œuvre et l'évaluation de ces nouveaux paradigmes d’interaction que se concentre le projet ISAR.
Pour atteindre nos objectifs, nous avons construit un consortium multidisciplinaire composé de deux instituts de recherche, Inria et CNRS, dont les équipes sont spécialistes de la 3D et de l'interaction, et d'une entreprise, Diotasoft, qui apporte son expertise dans le domaine du recalage en réalité augmentée.

Coordinateur du projet

Monsieur Martin Hachet (Inria Bordeaux)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS Laboratoire d'Informatique de Grenoble
Inria Inria Bordeaux
DIOTASOFT

Aide de l'ANR 663 822 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2014 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter