Blanc SVSE 5 - Blanc - SVSE 5 - Physique, chimie du vivant et innovations biotechnologiques

Mécanique in vivo durant la morphogenèse des tissus – MorFor

Comment les forces subcellulaires sculptent les tissus

Ce projet vise à sonder et à manipuler les structures supramoléculaires qui sont responsables des changements de forme cellulaires dans un tissu.

Mesurer les forces subcellulaire in vivo

Les forces mécaniques tiennent une place aussi importante que les gènes et les signaux chimiques durant le développement embryonnaire, la morphogenèse et la structuration des tissus. Cependant, nous manquons d’approches quantitatives pour l’étude mécanique in vivo des cellules et des tissus et les mécanismes de génération de force sont encore mal connus. Dans ce contexte, notre projet vise à développer, adapter et appliquer un ensemble de méthodes physiques pour mesurer les champs de déformation et de contrainte et déterminer les propriétés viscoélastiques d’un tissu in vivo à différentes échelles spatiales (subcellulaire, cellulaire et multicellulaire). Nos résultats devraient avoir des implications pour la biologie fondamentale mais aussi pour l’ingénierie des tissus.

Développer, adapter et appliquer un ensemble de méthodes physiques pour mesurer les champs de déformation et de contrainte et déterminer les propriétés viscoélastiques d’un tissu in vivo à différentes échelles spatiales (subcellulaire, cellulaire et multicellulaire).

projet en cours

Ingénierie tissulaire et compréhension des fondements mécaniques de la morphogenèse des tissus

en cours

Les forces mécaniques tiennent une place aussi importante que les gènes et les signaux chimiques durant le développement embryonnaire, la morphogenèse et la structuration des tissus. Cependant, nous manquons d’approches quantitatives pour l’étude mécanique in vivo des cellules et des tissus et les mécanismes de génération de force sont encore mal connus. Dans ce contexte, notre projet vise à développer, adapter et appliquer un ensemble de méthodes physiques pour mesurer les champs de déformation et de contrainte et déterminer les propriétés viscoélastiques d’un tissu in vivo à différentes échelles spatiales (subcellulaire, cellulaire et multicellulaire). En utilisant cette approche, nous explorerons l’organisation temporelle et spatiale des oscillations de forme cellulaire et le couplage des évènements contractiles dans une couche cohérente de cellules (l’épithélium précoce de l’embryon de Drosophile), qui sont des mécanismes répandus mais mal compris de la morphogenèse des tissus. Nous étudierons également le rôle potentiel du calcium dans le déclenchement et le contrôle des évènements contractiles. Nos résultats devraient avoir des implications pour la biologie fondamentale mais aussi pour l’ingénierie des tissus.

Coordinateur du projet

Monsieur Pierre-François Lenne (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE PROVENCE CORSE) – pierre-francois.lenne@univ-amu.fr

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS DR 12 _ IBDML CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE PROVENCE CORSE

Aide de l'ANR 430 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles