Actu
15/11/2021

Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées : l’ANR participe au DuoDay 2021

Contribuer à faire évoluer les regards sur l’emploi des personnes en situation de handicap : tel est l’enjeu de la journée nationale DuoDay organisée le 18 novembre 2021 lors de la 25e édition de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH). L’Agence nationale de la recherche (ANR), engagée dans une politique volontaire de prise en compte du handicap, participe à cette journée, en accueillant Benoît Aliaga, docteur en biologie actuellement en recherche d’emploi. Il composait un duo avec Mélanie Lorion, chargée de projets scientifiques au sein du département Sciences physiques, Ingénierie, Chimie et Energie de l’ANR. L’occasion de faire découvrir son cœur de métier, de favoriser les échanges, de sensibiliser l’ensemble du personnel, et plus largement, de contribuer à l’insertion des personnes en situation de handicap.

Le DuoDay : une opportunité de rencontres et d’échanges pour changer les regards sur le handicap au travail

Cette journée constituait un moment privilégié pour la découverte du métier de chargé de projets scientifiques, le partage d’expériences et la mise en commun de compétences, tout en favorisant les échanges sur l’emploi et le handicap.

Benoît Aliaga : J’ai souhaité participer au DuoDay en 2020, mais il n’y avait aucune offre dans le secteur de la recherche, aussi j’ai contacté plusieurs organismes de recherche pour leur indiquer l’importance de participer à cette journée. En effet, le DuoDay peut contribuer à faire changer les mentalités, à montrer que les personnes en situation de handicap sont capables d’effectuer les missions du poste. Si on ne crée pas l’échange, les gens ne le verront pas. Cette année, j’ai découvert avec surprise plusieurs offres DuoDay au sein d’organismes mais aussi d’acteurs du secteur tels que l’ANR. L’ANR était mon premier choix car je souhaitais découvrir un univers différent de la paillasse que je connais bien, découvrir son fonctionnement et plus précisément le métier de chargé de projets scientifiques. 

Mélanie Lorion : J’ai fortement apprécié notre communication, cette journée montre que le handicap de Benoît (malentendant) n’est pas un frein à l’exercice de ce métier, nous pourrions travailler ensemble au quotidien. Cette expérience est aussi un moyen d’identifier ce qui pourrait être adapté à l’ANR pour favoriser l’intégration de tous.

Benoît Aliaga : Cette journée fut très enrichissante, j’ai apprécié la pédagogie de Mélanie, sa passion pour son métier et sa volonté de transmettre. Je me retrouve de plus dans son parcours, de par son expérience dans le milieu de la recherche, et sa reconversion du labo à l’ANR est un exemple intéressant à mes yeux. J’ai également apprécié l’interdisciplinarité et les aspects relationnels de ce poste. J’ai découvert une autre façon de faire de la recherche, de travailler en accompagnant les chercheurs, ce que j’ai fortement apprécié. Je tiens à remercier Mélanie et ses collègues pour cet accueil, en une journée j’ai appris beaucoup de choses sur ce métier.

L’engagement de l’ANR pour la prise en compte du handicap

L’ANR a engagé début 2020 une démarche de prise en compte du handicap au travail. Un état des lieux et près de 60 interviews ont été menés par une consultante externe. Ce travail a abouti à la signature, en mai 2020, d’une charte de prévention de la santé au travail et de prise en compte du handicap.

Afin d’impliquer les agents dans cette démarche, la charte a été présentée à l’ensemble du personnel et un concours a été organisé pour la création du logo de la politique handicap de l’ANR, dont le lauréat figure ci-contre.

En matière de recrutement, les postes à pourvoir au sein de l’ANR sont ouverts tant aux personnes en situation de handicap qu’à celles qui ne le sont pas.

Conformément à ses engagements, l’ANR a nommé deux correspondantes handicap qui sont les interlocutrices privilégiées pour écouter et accompagner les agents dans la plus stricte confidentialité, et aménager le poste si nécessaire, en vue d’une meilleure prise en compte du handicap au travail.

Afin de prendre en compte l’impact sur la vie personnelle des difficultés de santé, la charte de l’ANR prévoit la mise à disposition pour les collaborateurs de 4 demi-journées dédiées aux démarches de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) et au suivi médical, y compris pour un conjoint ou un enfant. A ce titre, l’ANR accompagne les collaborateurs qui le souhaiteraient dans leurs démarches volontaires de RQTH, notamment dans la constitution ou le renouvellement de leur dossier avec l’aide d’un cabinet externe.
L’Agence s’est également engagée à former les correspondantes handicap, les managers et la direction des ressources humaines, et à sensibiliser l’ensemble du personnel au handicap notamment à travers des actions de communication et d’information lors des Trophées Femmes en entreprise adaptée, de la Nuit du handicap ou de la SEEPH par exemple.
Enfin, l’ANR est de plus signataire de la charte de la diversité, une démarche d’entreprises et d’établissements engagés pour agir en faveur de la diversité dans toutes ses composantes.

En savoir plus :

La charte ANR de prévention de la santé au travail et de prise en compte du handicap

Le site de recrutement de l’ANR

Le site internet du DuoDay

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter