Pôle d'excellence Equipements structurants pour la recherche

Biblissima+, Observatoire des cultures écrites anciennes, de l’argile à l’imprimé

Biblissima+

Mots-clés : Infrastructure numérique; patrimoine écrit; interopérabilité; référentiels; humanités numériques; IIIF; matériaux du livre; IA et reconnaissance des formes et écritures; HTR ; édition électronique; DTS; FAIR

Résumé

L’infrastructure numérique Biblissima+ fédère des données sur les cultures écrites anciennes, potentiellement sans limitation, sur tous supports.

 

Pour créer des mécanismes stables d’agrégation et d’enrichissement de données ouvertes (volet A du projet), Biblissima+ veille à l’alignement des données et à l’accroissement de référentiels partagés, soigneusement vérifiés, publiés sur data.biblissima (plus de 460 000 entités pour 12 millions de données). Une collaboration commence avec Persée sur les cotes de manuscrits. De nouveaux référentiels sont développés par les partenaires et progressivement alignés avec data.biblisisma. Biblissima+ veille à l’intégration des projets (dont les lauréats des AMI), au partage des outils et des pratiques et à la gestion des données (PGD, service IIIF 360, accompagnement). Le portail met en interopérabilité 34 ressources à ce jour (bilbiothèques numériques françaises et étrangères, bases de données), soit 780 000 pages d’entités. Le travail sur l’automatisation de la mise à jour des données a commencé.

 

Les projets de recherche et les développements technologiques qui leur sont liés se déploient au sein des clusters (volet B du projet), dont certains créent de remarquables synergies : par ex. autour du protocole IIIF, en particulier dans les archives ; autour du moteur HTR Kraken et de l’environnement eScriptorium, désormais rassemblés dans le cl. 3 ; dans la communauté des épigraphistes, qui fait travailler ensemble des spécialistes de toutes époques et de plusieurs langues ; dans la recherche de solutions communes ou personnalisables pour l’édition des textes en TEI ; chez les musicologues, qui introduisent l’IA dans la recherche sur les manuscrits musicaux ; autour de DTS ou de la lemmatisation. Les synergies dépassent souvent le cadre de l’équipex+ (cl. 2 sur les matériaux et 4 pour l'héraldique par ex.). Les clusters organisent journées d’étude, formations, colloques, de plus en plus ouverts à l’international.

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Informations générales

Acronyme projet : Biblissima+
Référence projet : 21-ESRE-0005
Région du projet : Île-de-France
Discipline : 6 - SHS
Aide PIA : 11 931 003 €
Début projet : octobre 2021
Fin projet : juin 2029

Coordination du projet : Anne-Marie TURCAN-VERKERK
Email : anne-marie.turcan-verkerk@ephe.psl.eu

Consortium du projet

Etablissement coordinateur : Campus Condorcet
Partenaire(s) : CNRS Ile-de-France Meudon, Université Paris Sciences et Lettres, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Ecole Normale Supérieure de Lyon, Museum National D'Histoire Naturelle, Université d'Avignon et Pays du Vaucluse, Université de Caen Normandie, Université de Lyon III (Jean Moulin), Université de Lyon II (Lumière), Université de Poitiers, Université de Tours, Ministère de la Culture, TEKLIA, Ecole Pratique des Hautes Etudes, Ecole Nationale des Chartes

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter